1

Valls arrive et Taubira…reste !

Avec l’arrivée de M. Valls à la tête du second gouvernement Hollande vous pensiez certainement comme moi que Madame Taubira allait faire fissa ses valises. Tout le monde d’ailleurs en était persuadé jusqu’à la principale intéressée qui, si l’on en croit le Canard enchaîné du 9 avril 2014 – rarement pris en défaut – avait, dès la nomination de Valls, lancé son opération nettoyage en profondeur dans les bureaux de la rue de Vendôme.

Mais c’était compter sans les voix des radicaux de gauche (une petite dizaine à l’Assemblée nationale) qu’il fallait à tous prix convaincre de voter la confiance au nouveau Premier ministre. Afin qu’aucune voix ne fasse défaut, l’astuce a consisté à courtiser ce petit groupe de sympathisants en maintenant leur chef de file du moment à son poste. Vous l’aurez compris, la reconduction de Madame Taubira n’est pas due à son talent, très contesté d’ailleurs, mais à un simple calcul politique.

Le problème c’est qu’en anticipant son départ elle a fait disparaitre un certain nombre de documents compromettants qui risquent de lui faire défaut dans les prochaines semaines. Espérons qu’elle saura s’en passer. happy