1. La situation actuelle me rappelle celle de l’époque de Jacques Necker dernier ministre des finances de l’ancien régime, sur fond de grande spéculation et de dette importante. Il se disait parait-il qu’en cette époque les autorités s’exonéraient des contraintes du droit commun. Se fut le début de la révolution initiée par les bourgeois et les nobles pour conserver leurs privilèges…N’oublions jamais notre histoire…

Répondre à JP Plisson Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *