1

Mailly reconversion réussie

Photo : https://www.estrepublicain.fr%2Fimages%2F19F70EBE-C98F-4117-8806-4BB69F6736E1%2FERV_04%2Fmailly-(fo)-fillon-c-est-la-loi-travail-puissance-10-1489673449.jpg

Peu après le départ annoncé de Jean-Claude Mailly de la direction de Force Ouvrière (FO), il y a quelques mois, j’avais trouvé le camarade Mailly peu vindicatif, voire ambigu, pendant la période de contestations des ordonnances Macron sur la loi travail. Je me suis dit, ce gars-là est en train de préparer son retour à la vie civile. Bingo ! Le Canard enchaîné du 4 avril 2018 vient d’ébruiter ses projets de reconversion (voir l’encadré ci-dessous). Mais ô surprise, Mailly ne rompt pas définitivement avec son syndicat contrairement à ses homologues de la CFDT qui l’ont devancé à la retraite, j’ai nommé Nicole NOTAT (1) et feu François CHEREQUE (2).

Selon le Canard, le Secrétaire général Mailly s’est autopropulsé représentant officiel de FO à Bruxelles (au Cese) en brûlant quelques étapes. Une fois dans les lieux il envisage de monter au perchoir avec l’appui de Macron et Pénicaud. Fini pour lui les slogans, banderoles contestataires et les défilés sous la pluie. Bientôt les fauteuils en velours et les salles de réunions de VIP. On n’a pas été leader syndical et côtoyé les gouvernants reconnaissants pour rien !

 

 

 

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

(1) Nicole NOTAT a été Secrétaire générale de la CFDT de 1992 à 2002. Elle a eu une première reconversion réussie en prenant la tête de VIGEO une filiale de la Caisse des Dépôts spécialisée dans la notation sociale et environnementale. Concept approuvé par les grands industriels comme Pebereau, Riboud et Castres ainsi que les grands patrons de Thomson, Accor et consort. Macron vient récemment de la nommer à l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Joli coup de piston ! Le syndicalisme mène à tout à condition de savoir négocier… son avenir. “Accessoirement” elle préside “Le Siècle” club extrêmement influent où l’on retrouve entre autres les grands patrons cités plus haut.

(2) François CHEREQUE lui a succédé de 2002 à 2012. En janvier 2013, il était nommé, en conseil des ministres, inspecteur général des affaires sociales puis plus tard haut commissaire à l’engagement civique par François Hollande. C’est Laurent Berger, l’actuel Secrétaire général, qui a pris sa suite. Il est fort probable que lui aussi connaisse une reconversion méritée par son dévouement à la cause syndicale “à la française”.