Yves Cochet et les migrants

Avant-propos : pour me réconcilier avec mes lecteurs adeptes des billets courts, en voici un qui devrait leur convenir.

Au grand concours “Je dis des conneries et j’assume” dans la catégorie “Les politiques et la crise migratoire” voici un candidat, non déclaré, qui présente toutes les qualités requises pour figurer en bonne place. Il s’agit du camarade Yves Cochet (1), un compatriote Breton (eh oui !), qui, probablement mal remis de son réveillon 2018-2019, a déclaré : “Limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes.” Non content de sa sortie, il a aussi proposé de “renverser notre politique d’incitation à la natalité, en inversant la logique des allocations familiales“. Fermez le ban !

Beaucoup de gens qui ont vu ou entendu ses propos ont cru forcément à un canular. Vous savez, un de ces Hoax ou Fake news (merci l’anglais) qui fleurissent et envahissent de nos jours les réseaux sociaux. Que nenni ! C’est du sérieux ! La preuve, le quotidien “Ouest- France” a cru bon d’en faire un article dans son journal numérique du 7 janvier 2019. Édifiant ! Si la Presse maintenant donne du crédit en développant ce genre d’imbécilité, elle n’aura plus à s’interroger sur le désintérêt qu’elle suscite auprès de ses lecteurs.

Que M. Cochet soit préoccupé par la croissance exponentielle des humains, on ne peut que partager ses inquiétudes. De là à annoncer des inepties de cette nature, un homme de son expérience devrait trouver des solutions plus réalistes et convaincantes en explorant plus profondément le “réservoir d’idées” qu’il anime.

Comme promis, je n’irai pas plus loin dans le commentaire et Je laisserai le soin de conclure au chanteur humoristique des années 1900, Georgius, qui avait fait un tube avec cette chanson dont les paroles resteront intemporelles et dont je cite le refrain (pour les curieux, la totalité de la chanson est accessible en cliquant sur la petite gamme qui défile) :

Quand les andouilles voleront, tu seras chef d’escadrille, quand elles auront des éperons, tu seras chef d’escadron ...”  

Note : le site RT.com, tant décrié, s’est aussi emparé du sujet.

(1) Monsieur Yves Cochet est un ancien ministre (environnement), député des Verts, d’ EELV et aussi européen. Aujourd’hui, à la retraite depuis 2014,  il anime un laboratoire d’idées (Think tank) – encore un ! – répondant au nom de “Momentum” et consacré aux problématiques de l’anthropocène. Tant qu’il reste dans l’abstrait…

Photo : Internet