Réforme des retraites : le modèle suédois en moins de 3 mn

En attendant le bonne parole du gouvernement sur la réforme des retraites en cours  – laquelle sera prêchée mercredi par le Premier ministre – je vous invite à découvrir le modèle adopté par nos amis suédois. La France devrait parait-il s’en inspirer fortement. Quand vous aurez entendu le petit enregistrement proposé plus bas, vous comprendrez pourquoi nos gouvernants ont tant tardé à entrer dans les détails de cette réforme.

C’est France-Info dans sa rubrique “Brief éco” qui nous présente ce modèle de référence. Vous noterez au cours de l’audition que ledit modèle suédois ‘repose sur 3 piliers’ complémentaires : la retraite de base par répartition (les fameux points), un régime complémentaire par capitalisation (via des fonds de pension) et enfin une assurance supplémentaire qui, selon le journaliste, est une forme d’épargne entreprise.

Une assurance supplémentaire ? Tiens tiens ! Coïncidence ? Notre Haut-commissaire aux retraites justement œuvrait, jusqu’à ce matin, pour ‘l’Institut de formation de la profession de l’assurance‘. Il travaillait apparemment bénévolement pour cet institut mais avait ‘oublié’ de le signaler dans sa déclaration d’intérêt à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Curieux et suspect non ? Mais que faisait-il gratuitement dans cet institut où il ne mettait quasiment jamais les pieds comme il l’affirme au “Parisien” : « Je n’y vais quasiment jamais, car je n’ai pas le temps. Je ne connais rien dans le domaine de la formation des assureurs ». Il y allait quand même de temps en temps; pour s’informer ou informer ? On ne le saura pas, mais il a quand même jugé plus prudent de démissionner. Ah ces politiques pris sans vergogne la main dans le pot de confiture !

Pour en revenir au sujet du billet, si le système Français s’inspire du modèle suédois, il y a de ‘fortes chances’ pour que nous aussi soyons obligés de recourir aux assurances comme l’a déjà envisagé Gérard Filoche dans le document joint. Merci au fidèle lecteur qui me l’a transmis.

Et si vous croyez toujours en un système égalitaire et universel par répartition tiré vers le bas dont la valeur du point est sujette à la conjoncture économique du pays et dont les complémentaires dépendent étroitement des banquiers internationaux et de la bonne santé des fonds de pension alors ….

Photo : Internet – France 2