1

Les animateurs des Grandes gueules hors sujet

Vous ne connaissez peut-être pas Fatima Aït Bounoua. Cette dame est une sociétaire de l’émission « Les grandes gueules » que l’on peut entendre sur la station RMC du lundi au vendredi et de 9 à 12 heures. Ce matin du 24 juin 2020 elle a fait, sans le vouloir, le « buzz » à la plus grande surprise de ses camarades de plateau et des auditeurs.

Avant de vous en dire davantage, sachez que Fatima, c’est comme cela qu’on la désigne sur la station, est une française parfaitement intégrée. Elle était professeur de français, avant, il y a peu, d’entamer une reconversion de psychothérapeute. Elle a le parler clair et franc et c’est un plaisir de l’entendre s’exprimer.

Sachez aussi que les Grandes gueules (GG) abordent chaque jour les sujets chauds qui font l’actualité même quand celle-ci peut être considérée comme de la pure distraction. Et, ce jour-là, c’en était car le sujet proposé traitait du futur gouvernement Macron et de ceux qui devraient y entrer et aussi en sortir (au jeu des pronostics, parmi les possibles entrants, on pouvait entendre, sans rire, les noms de Manuel Valls et Ségolène Royal).

Vaste sujet purement distractif et à l’évidence sans intérêt dont la vacuité a le don d’exaspérer un grand nombre d’auditeurs ; et ce 24 juin, justement, l’exaspération, était à son comble en envahissant la prof, à la sensibilité à fleur de peau, qui a vidé son sac (voir ou entendre plus bas). Un uppercut dans le menton des présentateurs qui sont restés sans voix et qui réfléchiront, peut-être à l’avenir, avant de proposer des sujets stériles à cent lieues de la réalité du terrain.

Oui Fatima votre coup de colère est justifié et nous a fait beaucoup de bien. Les français en ont ras-le-bol de ces banquiers, politiques, énarques, industriels qui se succèdent au gouvernement en se souciant comme d’une guigne des problèmes de ceux qu’ils dirigent. Notre avenir est entre les mains des eurocrates qui décident pour nous (70 à 80% de nos lois viennent de Bruxelles), nous laissant le choix de la vitesse sur nos routes et autoroutes.

On peut douter de vous réentendre aux Grandes gueules. En comparant Macron à Jeff Panacloc et son premier ministre à Jean-Marc la marionnette qui décoiffe, vous avez dû en secouer plus d’un et signer en même temps votre congédiement.

On se consolera en se disant que votre sortie des GG n’aura pas manqué d’éclat. Dommage que ce jour-là les personnels étaient en grève et que l’incident n’ait pu être filmé. Il nous restera un moment de radio, qui selon Alain Marshall l’animateur, s’inscrira dans les annales de la station. C’est déjà ça. Écoutez son intervention :

Photo : Internet RMC