COVID-19 : L’application STOP COVID est “installée” sur votre smartphone – Le saviez-vous ?

Je précise “installée” et non “activée”. Et oui, Google a fait le nécessaire à la demande du gouvernement. Un petit coup de Play Store général et hop ! Voila l’application Stop Covid-19 discrètement installée sur votre portable, qu’il s’agisse d’un iPhone ou d’un Androïd. Ce qui est rassurant, à première vue, c’est que l’application est en position “désactivée”. Mais elle peut, suite à une erreur de manipulation ou à une volonté délibérée de Google, se retrouver “activée” à votre insu ! Si vous avez un doute sur sa présence – comme moi il n’y a pas encore si longtemps – procédez comme suit (portables Androïd) :

1) Allez sur Réglages ou Paramètres.

2) Dans la longue liste présentée trouvez et sélectionnez Google. Vous devriez voir apparaître alors un petit rond (virus) rouge comme ci-dessous.

3) Cliquez sur les trois petits points en haut à droite (et sur la photo pour l’agrandir).

4) Cliquez ensuite sur Utilisation/Diagnostic.

5) Cliquez enfin sur Désactiver la fonction pour être sûr(e) que l’application ne fonctionnera jamais… si bien sûr, vous ne souhaitez pas être tracé(e). Dans le cas contraire, activez !

Dernière minute :

Je devais en rester là avec ce billet il y a deux jours quand hier, sous le haut patronage de l’AFP, les médias, dès potron-minet, se sont mis à dire du mal de Stop Covid ! RMC, aux journaux du matin, et France Inter suivie de RTL en journée, ont annoncé que l’application était un échec évoquant seulement 2.300.000 Stop Covid-19 dans la nature. Que recouvre ce chiffre en réalité ? S’agit-il précisément d’utilisateurs, de téléchargements, d’installations, d’activations, nos amis journalistes n’ont pas jugé utile de le préciser.  Très sincèrement, vu que l’application a été téléchargée à mon insu, je pense que le terme ad hoc est « utilisateurs ». On comprend alors plus facilement le flop de l’opération, le chiffre ne représentant en réalité que 2 français intéressés sur 30 ! Quand on sait par ailleurs que ladite application coûte entre 200.000 et 300.000 euros par mois et qu’elle n’est pas compatible avec ses homologues européennes on peut véritablement parler de fiasco. Il devrait y avoir normalement une suite à cette affaire (rupture de contrat, pénalités, message Google, désinstallation automatique des smartphones…). Mais rien n’est moins sûr. 🙂

Note : j’ai cherché à désinstaller carrément l’application. Mais elle ne figure pas (?) dans la liste proposée par mon appareil. Bizarre non ? Si vous savez pourquoi, la rubrique Commentaire vous est ouverte.

Photos : Internet et JDPS.