Migrants : solidarité nationale exemplaire

L’OFII vous connaissez ? (voir le lien en fin de billet).

Créé en 2009 (sous Nicolas Sarkozy), l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) est actuellement l’unique opérateur (c’est comme cela qu’il se nomme), ou si vous préférez l’établissement à caractère administratif de l’État, en charge de l’immigration légale. Initialement baptisé ONI cet opérateur, donc, a été officialisé par ordonnance du 2 novembre 1945 et par décret du 26 mars 1946 tous deux signés par le général de Gaulle. Sa mission : recruter et introduire en France des immigrants étrangers. Est-il nécessaire de préciser qu’au lendemain de la seconde guerre mondiale (ou deuxième ? l’avenir nous le dira) le pays avait un besoin vital de main-d’œuvre ?

Actuellement, l’OFII c’est plus de 900 agents qui travaillent au siège parisien et “dans plus de cinquante directions territoriales, délégations ou plates-formes hébergées qui permettent de couvrir l’ensemble du territoire national“.

A l’étranger, l’OFII est [aussi] représenté dans huit pays : le Maroc, la Tunisie, la Turquie, la Roumanie, le Mali, le Sénégal,le Cameroun, l’Arménie“. Avec lesquels des accords particuliers ont été conclus sous l’égide de l’ONU. (Voir le pacte de Marrakech présenté par le gouvernement français).

Aujourd’hui ses missions ont bien changé : “placé sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur, l’OFII remplit 4 missions principales que l’Etat lui a déléguées :

  • La gestion des procédures régulières aux côtés ou pour le compte des préfectures et des postes diplomatiques et consulaires ;
  • L’accueil et l’intégration des immigrés autorisés à séjourner durablement en France et signataires à ce titre d’un Contrat d’Intégration Républicaine avec l’Etat ;
  • L’accueil des demandeurs d’asile ;
  • L’aide au retour et à la réinsertion des étrangers dans leur pays d’origine

Bref, vous l’aurez compris, cet Office gère tout ce qui se rapporte aux migrants. Les deux dernières missions énumérées ci-dessus ont fait l’objet par le passé de violentes passes d’armes entre politiques de tous bords. Aujourd’hui le calme semble revenu et les politiques ont apparemment convenu d’une trêve momentanée… si l’on excepte l’esclandre provoquée hier par Zemmour.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’historique et les passions déchaînées à l’époque, le Dauphiné Libéré en fait un excellent résumé ICI.

Pour en revenir aux deux missions, et particulièrement la quatrième, celle concernant l’aide au retour et à la réinsertion, la télévision luxembourgeoise (TVL) lui a consacré un reportage dans un de ses journaux. Ce reportage, voir la première vidéo ci-dessous, n’est pas daté mais d’après son contenu, puisqu’il est question d’un report de l’aide prolongé jusqu’au mois de décembre, on peut en déduire qu’il est de 2019, date limite des aides en question.

Si l’on peut, comme l’a fait le journal Libération à l’époque, chipoter sur les différentes modalités et conditions d’octroi des aides, il ne demeure pas moins que l’État a fait preuve (et continue sans doute encore aujourd’hui) d’une générosité surprenante. Surtout quand on sait que 8 millions de nos concitoyens tirent le diable par la queue et voient leur situation aggravée par les restrictions COVID imposées par le gouvernement.

Pendant le visionnage de cette courte vidéo, vous noterez que l’on parle de personnes entrées illégalement sur notre territoire et auxquelles sont versées les fameuses aides plus, entre 500 millions et 1 milliard d’euros, selon les années et les gouvernants, au titre de l’AME (non précisé dans le reportage), à leur départ ainsi qu’à leur installation dans leur pays d’origine. Ce qui ne figure pas dans les missions initiales dévolues à l’OFII qui, en principe, ne doit s’occuper que d’immigration légale.

Je vous laisse juge :

 

Et, s’il est de notre devoir moral d’accueillir ces gens qui réclament notre aide, il ne faut pas oublier que l’immigration n’est pas “La Solution” à la pauvreté dans le monde comme le montre la seconde vidéo ci-dessous. Pour aider ces 3 milliards de gens qui disposent de moins de 2 € par jour pour vivre, il faut se rendre chez eux et leur apporter notre aide et non les appauvrir davantage en pillant leur ressources et en provoquant des guerres. Cela devrait être une préoccupation constante de ceux qui ne savent plus que faire de leur argent. Qu’on ne vienne donc pas nous donner des leçons de moral en nous culpabilisant pour notre indifférence toute relative.

 

Et pendant ce temps, alors que les économies européennes sont à plat avec le COVID-19, la Commissaire européenne Ylva Johansson plaide pour une “solidarité obligatoire” en matière d’immigration ! (en cas de dysfonctionnement du lien, copiez directement le lien suivant dans votre navigateur, suivi de deux “enter”) :

https://www.lepoint.fr/societe/immigration-la-commission-europeenne-plaide-pour-une-solidarite-obligatoire-19-09-2020-2392668_23.php

On croit rêver !

Le site de l’OFII

Photo : Arte – Dessin humoristique : voir signature sur dessin – Vidéos : TVL et Internet (Jean Monopoly).