1

Le grand bazar du Stade de France

Le samedi 28 mai 2022 était le grand jour de la finale de la ligue des champions de football attendue par 400 millions de téléspectateurs dans le monde. Initialement prévue à Saint-Pétersbourg, c’est la ville de Paris qui en a hérité après que la Russie eut été dessaisie par l’UEFA à cause de son implication dans la guerre en Ukraine. L’occasion inespérée pour la France de montrer au monde entier ses capacités dans l’évènementiel à un an de la coupe du monde de rugby et deux ans des J.O.

Pour les non initiés, cette finale opposait les joueurs anglais de Liverpool aux espagnols de Madrid. 40.000 supporters britanniques étaient attendus ainsi que quelques milliers de Madrilènes, bien moins nombreux. Tout avait été prévu apparemment pour la fête même des zones dites « Fan zones  » devaient accueillir le trop plein de supporters britanniques (estimé à 30 ou 40 milliers). Mais, pour bien organiser ce genre de manifestation, 6 mois de préparation étaient, parait-il, nécessaires (12 à 18 mois ont aussi été annoncés). Malheureusement, Paris a dû agir en trois mois ! Ceci explique peut-être cela. Mais je n’y crois pas beaucoup.

Car la fête attendue a viré au chaos et le ministre Darmanin présent a tout vu par écrans interposés (image ci-contre). Les « spectateurs honnêtes » ont assisté à des véritables scènes d’émeutes. Les téléspectateurs français ont pu voir sur les chaînes nationales quelques images à mon avis peu représentatives de la situation à l’approche du coup d’envoi du match prévu à 21 heures et repoussé à 21h30. Quelques vidéos ont montré des policiers s’en prenant à des émeutiers. Images scandaleuses diront certains ! Pour avoir une idée de ce qui s’était réellement passé il fallait se tourner vers les journalistes étrangers. C’est ce que j’ai fait. Voici un reportage de la TV espagnol – désolé pour l’absence de traduction mais les images se suffisent à elles-mêmes.

On a pu donc assister à  :

  • des bousculades aux entrées du stade dues aux billets (papiers ou électroniques) dont certains ne passaient pas aux contrôles automatiques et d’autres étaient faux (copies). Des détenteurs de bons billets, agglutinés aux portes, n’ont pas pu entrer dans l’enceinte après plusieurs heures de queue. 2500 d’entre eux n’ont pas vu le match et réclament dédommagement ! Le coup d’envoi du match à été retardée d’une demi heure pour ne pas les pénaliser. Certains avaient déjà dû subir les affres d’une grève de la RATP sur la ligne B du RER et emprunter la ligne D ! D’autres venant de l’autoroute sont descendus de leur voiture et sont arrivés à pied (Nadal). Pourtant selon de site du Stade de France : « Le Stade de France est accessible par tous les modes de transport. Venir au Stade est très simple quel que soit le moyen de transport choisi par les spectateurs et les visiteurs. En voiture ou en transports en commun, découvrez tous les modes d’accès au Stade de France« . Oui mais pas quand 80.000 spectateurs sont attendus et quand l’organisation est défaillante. Je ne suis pas sûr que les britanniques approuvent cette manière simpliste de voir les choses.
  • Des stadiers incapables de freiner les entrées en force dans l’enceinte et de juguler les escalades de grilles (certains stadiers complices ont parait-il laisser passer les petits copains, d’autres n’ont pas voulu se mettre en danger).
  • De multiples agressions par une cohorte de jeunes désœuvrés – assistés de sans-papiers – provenant de Saint-Denis et des communes voisines (environ 400 selon plusieurs témoignages). Ces délinquants ont profité de la situation pour détrousser les honnêtes spectateurs de leur téléphone, montre et argent… et escalader les grilles du stade.
  • Des Agressions sexuelles pendant les scènes de chaos.
  • L’absence de protection du public à la sortie du stade pour accompagner les gens sur les 600 mètres qui les conduisaient au métro. Les gens s’y sont rendus entre deux haies de délinquants qui les harcelaient… car certains effectifs de Police avaient déjà quitté les lieux.
  • La réaction désordonnée des forces de police qui aspergeaient indistinctement voyous et braves gens de gaz lacrymogène. Certaines personnes ne pouvant avancer ont été aspergées à plusieurs reprises.

 

 

 

Bref, pour certains un véritable calvaire qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Pourtant une réunion préparatoire a eu lieu comme le prévoit le règlement en matière d’organisations de ce type. Le Préfet, un dénommé Lallement, déjà apostrophé et critiqué lors des manifestations des Gilets jaunes, a dû normalement réunir ses services de police, les pompiers, les Responsables du Stade et de l’UEFA ainsi que d’autres services (SNCF, RATP…) pour discuter de l’évènement et mettre en place toutes les dispositions nécessaires pour que la fête se passe sous de meilleurs auspices (protection des autorités). Manifestement le travail a été bâclé… où des conseils et consignes n’ont pas été appliqués.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a tenté dans un premier temps de justifier les scènes de chaos par l’afflux d’un nombre importants de britanniques sans billets qui auraient tenté de resquiller. Nombre qu’il estimait entre 30 et 40.000 ! Cet argument ne tient pas. 30 à 40.000 personnes quand un stade est déjà plein (80.000 places) ça se voit ! Où ces « fantômes » étaient-ils sachant que la « Fan zone réservée aux Anglais » avait déjà accueilli 40.000 personnes loin du Stade (Vincennes) ?

Tancé parait-il par le Président, le ci-devant Darmanin a reconnu avec difficultés devant la Commission sénatoriale, enquêtant pour la circonstance, qu’on aurait pu faire mieux sans pour autant désavouer son Préfet de Police auquel il continue d’accorder toute sa confiance. Le Président Macron aura-t-il la même indulgence à son égard lors du prochain remaniement ministériel ?

M. Darmanin a aussi justifié la pagaille ambiante par le manque d’unités de forces mobiles (UFM). Une dizaine supplémentaires serait prévues. Mais le pire a été évité et c’est l’essentiel ! Ne dit-il pas : « Avons-nous évité le pire ? Oui. Aurions-nous pu anticiper davantage ? sans doute. » Traduisez, pas de morts à dénombrer. Les agressions en tout genre, vols, violences sont “une blessure pour notre fierté nationale”… et tant pis pour les anglais et tous ces vulgum pecus marchant en bandes et qui en ont été les victimes. Après tout, ils n’avaient qu’à regarder le match à la télévision !

L’affaire à fait beaucoup de vagues et a vite pris une tournure politique. Pour l’Intérieur les Anglais étaient coupables, pour les islamo-gauchistes la Police, et pour l’extrême Droite les immigrés non assimilés de St Denis (pléonasme :-)). Mme Le Pen et M. Zemmour n’ont pas manqué de réenfourcher leurs chevaux de bataille, l’occasion était trop belle et on pouvait difficilement les contredire. Voici ce que disait M. Zemmour :

Il est vrai que dans cette affaire, le Président Macron a fait preuve d’un grand mutisme que le Canard enchaîné du 1er juin n’a pas manqué de faire observer dans l’éditorial de sa une :

En parlant des étrangers maghrébins, la vidéo ci-dessous donne aussi raison à Eric Zemmour (tendez l’oreille ou repassez la vidéo si nécessaire) :

Nous allons suivre avec intérêt les conséquences de ce fiasco organisationnel. Nul doute que des enseignements seront tirés. Sinon c’est à désespérer de tout. Les deux prochains grands évènements internationaux annoncés (Coupe du monde de Rugby et Jeux olympiques) permettront de mesurer l’impact de cette finale que l’on est pas prêt d’oublier et qui inévitablement servira de référence lors de ces futures manifestations. Une manière de positiver en quelque sorte.

Dernière minute : alors que je m’apprêtais à boucler le billet, Europe N°1 interviewait ce matin 4 juin 2022 un représentant de l’UEFA qui assistait au match (1). Ses propos très intéressants nous permettent d’y voir plus clair dans le déroulement des évènements et sur les réalités du Stade de France. A ne pas manquer assurément.

(1) L’émission de Frédéric Taddeï  « C’est arrivé cette semaine ».

Photos : https://edition.francesoir.fr/sites/default/files/2016-06/stade-de-france-francesoir_field_image_de_base – https://images.bfmtv.com/HJNtzu5GKEs2IK_WdAtLKUENE8Y=/0x106:2048×1258/images/Les-fans-de-Liverpool-au-Stade-de-France-avant-la-finale-de-Ligue-des-champions-le-28-mai-2022-1421245.jpg  – https://resize-parismatch.lanmedia.fr/r/375,250,FFFFFF,forcex,center-middle/img/var/pm/public/media/image/2022/06/01/17/Chaos-au-Stade-de-France-enquete-sur-un-fiasco.jpg?VersionId=kfJIEj_YKdz457Z_igGbYERy.SIU3SOY – Vidéos : Twitter #stadedefrance – Audios : Europe N°1.