Caisse d’Epargne : l’écureuil est devenu radin

P1130348

Photo : jjLCP (merci au Crédit agricole de Pont-Scorff pour sa collaboration à ce billet).

Les temps sont durs même pour les banques ! Si si … Parmi celles le plus en difficultés, la Caisse d’Épargne qui n’arrive plus à nourrir son écureuil… et les clients en pâtissent.

Après avoir réagi en prévoyant d’augmenter les frais bancaires de 13 % dès janvier 2017, une nouvelle coupe sombre inattendue vient déjà de s’appliquer sur les pauvres calendriers annuels, généreusement offerts à la clientèle, dont le format 54 x 40 trop onéreux vient de passer au format A4 (21 x 29,7) ! C’est ce qu’ont pu constater les clients de la succursale de QUEVEN (56530) France (voir la photo ci-dessus). Au train où vont les choses, sauf redressement des finances de la banque – toujours possible en cours d’année grâce aux frais de gestion -, le format 14 x 21 est à craindre pour 2018.

Le format A4 laisse peu de place aux annotations et, de surcroît, ne permet plus une lecture… au-delà de vos bras tendus. Qu’importe ! L’objectif de la banque n’est pas de faire plaisir aux clients mais de bien gérer leur argent pour le faire fructifier.

A Quéven, depuis le changement de conseiller, le slogan bancaire est devenu : “A cœur Vaillant rien d’impossible !”.(1)

(1) pour les lecteurs qui ne connaissent pas la succursale de Quéven et qui seraient surpris par ma conclusion, le Conseiller Déniel vient d’être remplacé récemment par le Conseiller Vaillant. Sourire

Lien du billet à copier si vous souhaitez partager l’article : http://wp.me/pIh7o-19u

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *