On s’invective mais on s’aime bien

image

Photo : https://blogs.mediapart.fr/poj/blog/110714/hollande-decore-barroso-de-la-legion-dhonneur-lelysee-en-catimini

Dans les années 1960 on opposait les Beatles (les gentils) aux Rolling Stones (les méchants). Cela avait un “retentissement médiatique”, et la Presse spécialisée en tirait profit. En réalité les musiciens de ces deux groupes étaient potes, sortaient ensemble et s’écrivaient même des chansons. On ne l’a appris que bien plus tard (voir mon billet du 1er mars 2016).

Récemment, jusqu’à l’arrivée catastrophique du “Moi Président”, alias François Hollande, on opposait aussi les Socialistes (la Gauche) aux conservateurs (la Droite) qui alternativement gouvernaient le pays suscitant à chaque élection l’espoir du peuple en une vie meilleure, sans jamais le satisfaire. En réalité, ces deux clans, présentés comme des ennemis héréditaires, s’invectivaient effectivement dans les débats et dans les assemblées mais se retrouvaient entre amis aux restaurants et bars de la République copains comme cochons. Leurs prises de bec et petites phrases rapportées par les médias faisaient le “buzz” comme on le dit maintenant et ce manège se poursuit encore de nos jours au grand dam de la population abusée qui envisage désormais de regarder vers les extrêmes.

Pour celles et ceux qui douteraient encore de l’étroite complicité et du copinage établis entre les politiques et leurs entourages, sans distinction de partis, voici un article du Canard enchaîné du 19 avril 2017 qui devrait dissiper leurs incertitudes.

 

Hollande et la chiraquie

Note du rédacteur :

François Hollande grand maître de la Légion d’honneur a distribué selon LCI, 562 hochets pendant son quinquennat. 453 chevaliers, 83 officiers, 18 commandeurs, 6 grands officiers et deux grand-croix (François Pinault et le conseiller d’État François Bernard). Une vraie légion… d’honneurs !

 

 

3 commentaires

  1. Les grands oubliés ??? Denis Robert, pour avoir fait une enquête sur Clearstream (film : l’enquête). Irène Frachon pour avoir médiatisé le scandale du médiateur (film : la fille de Brest). Antoine Deltour qui a révélé l’évasion fiscale au Luxembourg (Reporterre du 4 mai 2016).

    Bref, la Légion d’honneur, ça ne se demande pas, ça ne se refuse pas et ça ne se porte pas – François Mauriac.

    1. A l’évidence ! Je suggère de compléter ces exemples remarquables par d’autres, appelés de nos vœux, pour contrarier la juteuse spoliation systématique de nos territoires par filiales de groupes
      mondialisés, en réseaux bien confortés par les pouvoirs publics… dans l’indifférence générale.

  2. Selon un ouvrage de Dale CARNEGIE, les hommes sont si sensibles aux honneurs, qu’ils se trouvent ainsi maniés comme des hochets…Nos gouvernants ont une logistique qui en use
    généreusement pour faire valoir leur prestige, à défaut de réussite sur les enjeux majeurs :
    c’est mieux que rien et le bon peuple doit se contenter de voir ces remises de prix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *