Grandes restrictions et petite dépense

image

Photo : http://www.usinenouvelle.com/editorial/bruno-le-maire-et-gerald-darmanin-se-partagent-bercy.N541689

Au moment où les économies apparaissent aux yeux de nos dirigeants comme la préoccupation principale du moment, le ministère qui porte le même nom s’est livré récemment à une petite manœuvre amusante que rapporte le Canard enchaîné du 19 juillet 2017.

Le mardi 11 juillet, au 7ème étage de l’immeuble de Bercy – réservé aux ministres (ils sont 3) – les agents du ministère ont assisté à un curieux ballet. Une escouade de déménageurs, huissiers et techniciens ont débarqué sur la terrasse avec du mobilier de jardin en bois exotique (tables, chaises, fauteuils) ainsi que des arbres en pot, du gazon en rouleaux et des parasols dans le but de rendre les lieux plus agréables.

Mais quelques heures plus tard tout était remballé ! Le Canard a cherché à savoir quelle en était la raison. Selon une première version, Bruno Le Maire nouveau patron des lieux et ancien LR rallié à Macron souhaitait disposer d’un endroit paradisiaque d’où l’on peut jouir d’une vue magnifique sur la Seine et les tours de Notre-Dame. L’Elysée ayant été informé, a donné l’ordre d’abandonner le caprice trop tape-à-l’œil en cette période de restrictions.

Le ministre affirme de son côté que cette idée, à laquelle il n’était manifestement pas hostile, venait du gouvernement précédent. Futé le Bruno !

Au final, une petite facture de 3.903 euros et du matériel de jardin dont on ignore pour l’instant la destination finale.

Un commentaire

  1. Un peu de douceur dans ce monde de brutes …pas trop dispendieux, si on compare
    à tous les fastes récents ! Or, la nouvelle donne impose que toute initiative sera strictement soumise au fait du prince, pour le cas où certains ne l’auraient pas encore intégré dans leurs pratiques, tant grisés qu’ils puissent se croire investis d’une quelconque importance, dans la ruche dévouée corps et biens, à sa reine …Les mœurs des pays nordiques ne sont pas au goût du jour, nous vivons dans un vieux pays dont les atavismes s’inscrivent dans l’inconscient collectif ; certains l’ont bien compris et, si tout le monde l’accepte, pourquoi s’en priver?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *