Les vœux de Jean de Pont-Scorff

image

Photo : Christian BORRI (vue du Fort Bloqué – Plœmeur 56270)

Chers fidèles abonné(e)s et internautes de passage,

En ce début d’année, je viens vous présenter mes vœux les plus sincères. Que 2018 soit pour vous l’année de toutes les réussites : professionnelle, et personnelle. Que vos souhaits les plus chers se réalisent; meilleure santé peut-être, travail si vous en chercher, retraite bien méritée après plusieurs décennies de labeur, plus de chance, la joie de trouver ou retrouver un être cher et beaucoup de petits bonheurs …

L’arrivée d’un nouveau président à la tête de notre pays en mai dernier, a été porteuse d’espoir pour beaucoup de nos compatriotes. Mais déjà, à la lumière des premières dispositions prises, tout laisse à penser, qu’une nouvelle fois, nous n’aurons pas beaucoup de choses à attendre de nos dirigeants plus occupés à améliorer leur sort plutôt que le nôtre. Ainsi va la vie dans notre beau pays. Les présidents se succèdent comme les taxes et, pendant ce temps, les laissés pour compte, les chômeurs, les sans-abri et les autres malheureux sont toujours aussi nombreux. Certains diront que c’est pire ailleurs. C’est vrai, mais est-ce une raison pour ne pas exiger davantage ?

J’ai rencontré, avant Noël, devant la maison médicale de Pont-Scorff, une amie qui, en larmes était désespérée ne trouvant aucune structure d’accueil pour sa mère âgée et dépendante. L’EHPAD local aurait “3 années de file d’attente” ! Pendant ce temps j’apprends que le ministère de la Justice (un des ministères les moins pourvus du gouvernement) envisage d’installer des postes téléphoniques fixes dans les cellules des prisons. On croit rêver !

L’an dernier à la même époque, je vous avais fait part de ma volonté de rajeunir la présentation de mon blog notamment perturbée par la publicité de plus en plus agressive (j’ai d’ailleurs dans mes cartons un billet sur ce sujet, la Pub m’indisposant de plus en plus). La gratuité à toujours un prix à payer sur Internet. Soyez rassurés, mon intention est toujours d’actualité. Je suis en relation avec mon ami Stéphane, concepteur de sites, qui est prêt à m’apporter son aide pour la réalisation de cette opération de rajeunissement.

Bien que le nombre d’abonnés à mon blog reste constant, ses pages sont de plus en plus visitées (40.900 depuis sa création). Je vous remercie une nouvelle fois de votre confiance et ferai en sorte à l’avenir de continuer à satisfaire vos attentes.

Bien cordialement, Jean de Pont-Scorff.

7 commentaires

  1. Monsieur LESCOP: je note que les libertes d’expression et de pensée ne sont pas des valeurs scorvipontaines que vous défendez. Je tiens a vous remercier pour votre compassion pour ma situation mais je constate que vous effacer les commentaires qui risquent de déplaire, peut etre vos opposants d’hier sont ils devenus vos Amis d’aujourd’hui. Je pensais que votre blog refletait un niveau intellectuel remarquable mais j’en doute aujourd’hui.
    Monsieur, je vous présente mes meilleurs voeux, dans tous les domaines.
    Cordialement

    1. Bonjour Fillou911,
      Je réagis promptement à votre commentaire pour vous préciser qu’il n’est pas dans mes habitudes d’appliquer la censure sur les avis de mes lecteurs. Depuis l’ouverture de mon blog je n’ai désapprouvé que 2 commentaires “étrangers” ! Si le votre n’a pas été publié, je pense que cela doit tenir à un oubli de ma part. Je vous demande donc de bien vouloir me le renvoyer afin que je le publie, si bien sûr il n’a rien d’outrageant.
      Cordialement, avec mes excuses pour cette négligence. M. Lescop.

  2. il est vrai que le simple citoyen de base n’a de valeur que pour sa voix d’électeur. Bref! Ma compagne ALZHEIMER grace à MME GOCHECOA tutrice à son compte,a bénéficié d’un passe droit pour être prise en charge par un ehpad voisinl et s’y laisser mourir 15 jours plus tard.Et je n’ai rien pu faire car j’ose croire que si elle était restée à mes côtes elle aurait décoré le sapin de noêl et mangé la galette avec mes petits enfants car pour les siens elle appartenait déjà au passé mais voilà, sa famille m’avait déclaré responsable de cette maladie et n’a pas voulu m’aider. Une partie de ma vie s’est écroulée et je vais devoir me battre encore mais seul, et peut être crever dans ce pays ou les Amis font plus les lois que les Juges.
    Meilleurs voeux à toutes et a tous,encore Citoyens.

    1. Sincères condoléances en solidarité, à vous, dont la douleur s’exprime avec le cri du cœur, en écho avec celui de chaque citoyen que le sort désigne pour l’éprouver. Vous trouverez la juste récompense de votre dignité par le soutien de personnes à la hauteur pour donner un sens positif à votre parcours de vie, tel celui
      d’un certain Martin GRAY, rescapé du ghetto de Varsovie, auteur d’ouvrages tel “Au nom de tous les miens”, “Les forces de la vie” etc…et vous en sortirez plus fort. Merci de vous être confié aux lecteurs de ce blog qui, eux aussi, savent qu’ils ont pu, à un moment difficile de leur vie,compter sur un soutien providentiel, restons dans l’espérance de jours meilleurs !

LAisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *