Les autres buts des américains à Haïti

Dans le précédent billet j’évoquais les possibles arrières-pensées américaines lors du débarquement massif de 40.000 Marines à Haïti. L’intervention a été si soudaine et le besoin d’aide si important que les commentaires de cette “invasion” ont été peu critiques. Quelques rares journalistes ont parlé de néocolonialisme et de l’opportunité qui s’offrait aux américains pour accroître leur zone d’influence. Un spécialiste d’Haïti a fait remarquer récemment que  la motivation principale des américains en débarquant sur l’île était de pouvoir mieux juguler le flux migratoire des haïtiens qui n’allaient pas manquer de débarquer en Floride par tous les moyens. En étant sur place, les américains pourraient donc surveiller ports et aéroports et ainsi contrôler, voire interdire les départs vers l’Eldorado américain. C’est un aspect du problème qui n’a pas été évoqué par les grands médias. Deux pays d’Amérique centrale – sans doute socialistes – ont protesté mais leurs voix se sont perdues dans les couloirs de l’ONU….

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

  1. Dès que les Américains bougent le petit doigt, automatiquement ce sont des salauds. S’ils ne font rien, ils sont inertes, donc ce sont encore des salauds. Y en a marre.