Le maire de Pont-Scorff parle dans le vide !?!

 

Voeux du maire de Pont-Scorff vus par le Télégramme

Cette photo parue le 2 janvier 2013 dans le Télégramme intrigue bon nombre de Scorvipontains.

Manifestement, un évènement plus important que le discours du maire à attirer l’attention de l’aréopage d’adjoints placés derrière lui ainsi que le groupe d’enfants situé au premier plan.

Mais qu’a-t-il bien pu se passer à l’instant du clic ? Une chute ? Une manifestation ? Une prise d’otage ?

Toute personne pouvant apporter une réponse à cette angoissante question est invitée à s’exprimer sur ce blog. Merci.

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

  1. Depuis octobre 2012, un nouveau collectif citoyen s’active sur le territoire pour collecter la parole des citoyens en vue d’élaborer un projet local qui s’inspire principalement des aspirations des habitants.

    Ce collectif conteste à Monsieur Nevannen, sa façon de gérer les affaires locales, unipersonnel ,anti-démocratique, ne permettant pas à ces conseillers de participer à la gestion des affaires municipales malgré leur mandat, et très souvent, sans aucune anticipation.

    Je constate malheureusement que l’équipe qui souhaite porter ce projet pour proposer aux citoyens une alternative, n’est pas aidée par toutes ces personnes qui disposent d’une lecture avisée et informée dont on peut lire ici les riches propos.

    A pont-Scorff comme au Tibet : “Bavardage est écume sur l’eau, action est goutte d’or”.

    Ensemble, réfléchissons…et agissons.

  2. L’absence de communication est habituelle pour cette administration : ((“…il n’y a plus de contact entre les élus et les citoyens…”) “La démocratie locale en panne” titrait le télégramme – 3/10/09)). C’est peut être là une nouvelle façon de non communiquer – télé à fond et panne de micro pour annoncer le doublement des tarifs de la médiathèque, premier pas vers un désendettement raisonné et nécessaire pour cette commune ? J’entends d’ici les vœux des personnes âgées et des cyclistes qui ont peur d’utiliser les pavés disjoints et souvent glissants, ceux des citoyens des routes de Mauriac, Terrien et des derniers habitants qui vivent encore dans ce carrefour dans l’enfer d’un niveau de bruit équivalent (source bruitparif.fr) à une maison qui serait située à 50 mètres de l’autoroute A6 et 230 000 passages par jours – 66 db LAeq 6-22 en façade (source Sté JLBI). A titre personnel je trouve pitoyable que des élus ne soient pas en mesure de débiter de mémoire quelques phrases bien préparées à l’occasion d’une petite cérémonie sympathique et largement ouvert aux citoyens, après tout De Gaulle apprenait ses discours par cœur lui.
    Mes vœux les plus chaleureux aux habitants de pont-scorff.

    1. Bingo ! Bravo Castel tu as vu juste. Il s’agit d’une projection PowerPoint. Si le lutrin avait été dans la même direction que l’écran, et de fait le narrateur, la photo de notre ami journaliste Le Coupannec n’aurait pas suscité d’interrogation. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *