Le syndicat de police Alliance ne voulait plus protéger Charli Hebdo

Photo : http://rue89.nouvelobs.com/

Avec le recul et après les évènements dramatiques du début janvier, la réapparition du tract du syndicat de Police “Alliance” dans le “Canard enchainé”  fait désordre (voir ci-dessous).

Si effectivement la Police à d’autres missions plus urgentes et importantes que de protéger les locaux privés d’un journal, sa présence telle qu’elle avait été prévue après l’incendie criminel du siège de “Charlie Hebdo” s’avérait bien indispensable maintenant que l’on connait le dénouement de la tragédie.

Il est probable que dans l’esprit des militants de ce syndicat, les missions de protection telles que celle-là devraient être plutôt confiées à des sociétés privées spécialisées. Mais on peut s’interroger sur certaines missions de même nature effectuées par d’autres fonctionnaires de Police ou des gendarmes dont le rôle consiste essentiellement à protéger d’anciens politiques voire accompagner un Président de la République dans ses tribulations amoureuses et, pourquoi pas lui apporter aussi des croissants. Sur ces missions très spéciales qui réquisitionnent policiers ou gendarmes, le syndicat ne s’est pas offusqué et n’a pas jugé utile de rédiger de tracts.

 

Alliance

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article