Le thon ne serait pas aussi bon qu’on le dit !

Photo : https://e-activist.com/ea-campaign/action.handleViewInBrowser.do?ea.campaigner.email=epSIwCLozibCbI96RRcF68QaztlvuLM%2B&broadcastId=117424&templateId=94203

Non contents de détruire la ressource marine (voir le lien ci-dessus), les conditionneurs de thon mettent un peu n’importe quoi dans leurs boîtes. C’est ce qu’affirme 60 millions de consommateurs qui y a trouvé du mercure, du cadmium, de l’arsenic et d’autres joyeusetés. Voir l’article ci-dessous pour trouver la marque la moins nocive.

image

  1. Nous polluons notre planète de nos déchets, le tri sélectif, le recyclage et les opérations « binettes » sont des préoccupations de riches, pour la grande majorité des pays la vérité est que la mer est une poubelle. Conséquences : concentration de Plastique, PCB, métaux lourds, mercures et autre poisons se concentrent en fin de chaine alimentaire (thons, requins, brochets, etc.…). Tant que nous n’admettrons pas qu’il faut sortir de cette mortifère course à la croissance la pollution se poursuivra. Nous, les pays riches, devons aider, c’est-à-dire payer et assurer des transferts de technologie vers les pays dits pauvres pour endiguer ces rejets de masse.
    Et commençons par cesser la production mondiale du mercure, métal aujourd’hui inutile – au boulot les politiques…

    1. riches par le pillage generalise de ces pays
      plutot ke des transferts de technologie a leur tour polluantes, laissons-les tranquilles avec notre greenwashing !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *