OUEST-FRANCE – Les Glénan : un article mal documenté ou complaisant ?

Photo : http://www.evous.fr/Iles-Glenan-Iles-du-Ponant-du-sud-Bretagne,1187094.html

J’ai lu avec grand intérêt l’article de l’Ouest-France des 30 et 31 juillet 2016 intitulé “Les Glénan un paradis fragile posé sur la mer” (page 6)… et j’ai failli tomber de ma chaise ! Marie Desrumaux, son auteure, y dépeint un archipel paradisiaque où la nature est particulièrement sauvage, belle et surtout bien protégée. Pour sûr, cette brave journaliste, pas plus que l’équipe rédactionnelle qui a validé son travail, ne lit le “Canard enchaîné” hebdomadaire satirique auquel pourtant les grands médias, en quête de sensationnel, savent s’y référer régulièrement.

En s’y rapportant, les journalistes de l’Ouest-France auraient appris qu’un individu répondant au nom de Bolloré, plein aux as, se moque bien de Natura 2000 et de l’environnement fragile de ce petit paradis. Au point d’y retaper depuis 2012 en catimini avec tractopelle et sans autorisation, une ancienne ferme composée de 2 maisons ayant appartenu jadis à un vieil oncle. De vous à moi, j’ai du mal à croire que le quotidien ait pu faire l’impasse sur cet article récent qui dénonce le mépris affiché par le châtelain de Beg-Meil pour la flore et la faune locales. Ayant parfois l’esprit retors, je suspecte même M. Régis Hutin, le patron de l’O-F, de bien connaître M. Bolloré; entre notables bretons, les occasions de rencontres ne manquent pas. De là à “oublier” la présence du châtelain de Beg-Meil et ses extravagances sur la plus belle île de l’archipel (l’île du Loc’h) il n’y a qu’un pas.

Les Glénan ont donc deux visages. Un idyllique proposé par Ouest-France et un bien moins sympathique présenté par le “Canard” du 6 juillet 2016. Vite un drone pour voir si le milliardaire n’a pas tout saccagé. 

 

 

  1. J’imagine qu’une déclaration de travaux ou un permis de construire fut signé par un maire et consultable en mairie, que cette autorisation est en accord avec les lois sur l’assainissement et le code environnemental applicable aux endroits classés, si c’est le cas il n’y a rien à dire.

    1. Les lois sont faites par et pour ces predateurs capitalistes : rein a signaler donc !…
      aux glenan comme ailleurs, l’argent est roi !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *