A quand des courses de chameaux au Groenland ?

Photo : Internet (anonyme).

La bêtise humaine n’a pas de limites c’est bien connu et les organisateurs de manifestations sportives internationales n’échappent pas à la règle. Ils ont eux aussi leurs champions.

Après le tour de France qui passe par la Belgique, l’Espagne ou l’Angleterre, après le Dakar qui traverse la pampa argentine, après le choix de Sotchi la ville la plus chaude de Russie pour les jeux olympiques d’hiver de 2014 – où il neige tous les 2 ans – et la désignation du Quatar pour le déroulement de la Coupe du monde de football 2022 – où il fait 50° l’été – c’est la Guadeloupe qui s’est distinguée en mars 2016 en organisant un huitième de finale de la Coupe Davis  alors que l’île était dépourvue de courts pour accueillir les matchs !

Que des courts privés ? Qu’à cela ne tienne ! On va en construire pour le public même si on peut jouer ailleurs en métropole. Il suffit tout simplement de faire venir les matériaux nécessaires de France. Coût de l’opération 3,7 millions d’euros. Si en plus on a la bénédiction du ministère des sports qui a de surcroit la gentillesse de mettre la main à la poche, pourquoi s’en priver ?

Ca va mieux” dit notre Président bien aimé. Avec ce genre de  facétie on est obligé de le croire. S’il y avait vraiment la crise, je suppose que n’importe quel individu normalement équilibré ne s’adonnerait pas à jeter l’argent par les fenêtres même pour faire plaisir à Noha (1)… on peut toujours rêver Sourire.

(1) C’est Noha qui a choisi la Guadeloupe http://www.24heures.ch/sports/actu/guadeloupe-veut-organiser-francecanada/story/15451017

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *