Dans la série ils sont là pour protéger nos libertés

image

Photo : http://pubdecom.fr/2011/07/23/anonymous-s%E2%80%99attaque-aux-dossiers-secrets-de-l%E2%80%99otan/

Les grandes vacances, on le sait, sont pour nos politiques le moment rêvé pour nous gâter en augmentations de toute sorte (Passe Navigo, billet de métro, carte orange, EDF, Redevances, Fioul, gaz et j’en oublie). Nos compatriotes, le regard tourné vers leurs escapades d’été les acceptent avec résignation et fatalisme et, l’idée de manifester leur désapprobation ne leur traverse même pas l’esprit; on râle comme les moutons bêlent et les choses en restent là. Rien ne s’oppose donc à de nouvelles augmentations l’an prochain.

Période inhabituelle mais tout aussi propice, les vacances de Toussaint, plus courtes, constituent depuis peu un nouveau paravent aux fourberies gouvernementales; profitant de la distraction du peuple, le ministre de l’intérieur Cazeneuve a créé par simple décret et sans débat au Parlement, le méga-fichier TSE (Traitement Electronique Sécurisé) destiné à recevoir l’ensemble des français. Au passage, saluons le qualificatif de “Sécurisé” de nature justement à rassurer les 60 millions de français qui vont s’y trouver aux côtés de truands de tout acabit. Un merveilleux outil pour tout savoir sur chacun d’entre nous. Dans cette mine d’or pour tous les Services qui ont en charge la Sécurité dans le pays (et peut-être d’autres services intéressés), on va y trouver pêle-mêle pour chaque individu: la photo, l’adresse mail, les coordonnées téléphoniques, toutes les informations collectées lors de l’établissement des passe-ports et cartes d’identité et, à plus au moins court terme, les données biométriques (empreintes digitales, photographie de l’iris, reconnaissance faciale) etc.  A l’attention de ceux qui estiment que bon nombre d’informations individuelles sont déjà collectées sur Internet, j’espère qu’ils sauront faire la différence avec les nouvelles données plus intimes qui seront collectées.

La droite en rêvait (1), les socialistes l’ont fait ! Ils étaient pourtant  farouchement opposés à  l’époque mais, il est vrai, ils étaient encore… dans l’opposition.

Je vous propose une courte vidéo (36 s) que j’ai sélectionnée dans l’émission C-Politique passée sur France 5 dimanche 6 novembre 2016. On y voit M. Urvoas, à l’époque député du Finistère (Quimper), s’opposer farouchement à ce fichier qui, selon lui, ne résistera pas à l’assaut des pirates. S’ il le dit… Mais que fait donc la CNIL chargée de veiller à la protection de nos données personnelles ?

 

 

(1) C’est en 1974 que la droite a essayé de créé un tel fichier. Il répondait à l’époque au doux nom de SAFARI ce qui voilait à peine l’intention de ses auteurs de partir à la chasse aux individus. Le scandale obligea le ministre Mesmer à retirer le projet sous la pression notamment des socialistes qui furent 4 ans plus tard à l’origine de la création de la CNIL. Depuis, la CNIL, ils s’en moquent comme de l’an 40 !

Pour en savoir plus sur ce fichier TSE, cliquez sur le lien : https://youtu.be/8B3uohFDAAY

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *