L’assureur MMA roi du bla-bla

image

Photo : Internet

Les Mutuelles du Mans ont piqué 350 millions d’euros (intérêts compris) à leurs sociétaires. Les radios nationales ont été d’une prudence de sioux sur cette arnaque rapportée par le “Canard enchaîné” du 25 septembre 2017.

S’il y avait matière à défrayer les chroniques, à trop en parler il y avait aussi beaucoup à perdre auprès de gros clients, grands pourvoyeurs de rentrées publicitaires. On a tous à l’esprit le fameux slogan : “MMA zéro bla-bla, zéro tracas” qu’on entend un peu partout. Ceci explique probablement la discrétion observée sur cette affaire.

Pour résumer (voir l’article plus bas) l’assureur MMA a “oublié” de rembourser un emprunt auprès de ses sociétaires. En réalité, selon un document interne à l’entreprise, l’“oubli” a été dirigé de main de maître pour que l’escroquerie passe inaperçue. Manque de bol, quelqu’un à eu la mauvaise idée d’en informer le Canard.

Le quotidien Ouest France s’est risqué d’aborder le sujet dans un petit article où lui aussi à “oublié” d’exposer objectivement les faits relatés par le journal satirique (voir ci-dessous l’article à la suite de celui du Canard).

Et oui, Ouest France avec ses 800.000 lecteurs pouvait se permettre d’en parler mais avec élégance pour ne pas froisser son client. C’est ainsi qu’en mentionnant que les délais de remboursement avaient été dépassés, il a omis de préciser que l’assureur avait fait en sorte de réduire discrètement la durée desdits délais pour que personne ne puisse réclamer quoi que ce soit à la date de fin du contrat, initialement prévue. Une nouvelle version de l’”effet kiss cool” en quelque sorte. Vous noterez au passage que le quotidien a joué la prudence extrême jusque dans le titre de son article en écrivant “MMA éclaboussé par un article du Canard”. Une autre version de “Ce n’est pas moi, c’est lui qui le dit !”.

Si je puis me permettre un conseil, client chez MMA, vous auriez peut-être intérêt à regarder du côté de la concurrence.

MMA

MMA vues par Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *