“Qui n’accomplit pas ses promesses se fait des ennemis. ” (Proverbe géorgien)

Pour intituler mon billet j’aurais pu choisir aussi cet autre dicton bien connu et attribué à Henri Queille  : “Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent” mais j’ai retenu le premier car il suggère qu’il y a un prix à payer quand on ne tient pas ses engagements. C’est effectivement le risque couru par notre Président Macron qui avait promis, sur plusieurs médias début 2017, de ne pas toucher aux revenus des retraités et maintenir leur pouvoir d’achat (1); mais à l’époque il n’était encore qu’un simple candidat à la présidence.

Les retraités, pourtant des gens d’expérience en matière d’élection, ont cru dans ces promesses et, rassurés, 75% d’entre eux lui ont accordé leurs suffrages. Aujourd’hui, ils déchantent et manifestent bruyamment sur les réseaux sociaux. Pourtant je reste persuadé que, malgré cette trahison, s’ils devaient de nouveau choisir entre lui et Marie Le Pen (qui menaçait leurs économies) ou Mélenchon (seul véritable opposant actuel), ils referaient le même choix, mais seraient probablement bien moins nombreux. On aura peut-être l’occasion de le vérifier si la donne politique n’évolue pas d’ici 2022.

Les anciens sont aussi des personnes réputées pour avoir une mémoire défaillante, je l’avoue, je fais partie de ceux-là. Aussi, je profite de la courte vidéo que m’adresse mon ami Christian, pour leur rappeler les boniments auxquels ils ont été sensibles en 2017. Vous noterez au passage le ton persuasif des déclarations du futur Président, véritable entreprise de séduction à laquelle il était difficile de résister. Un court (1 minute 48) mais grand moment de duperie – qui s’apparente à de l’escroquerie (2) – et à conserver dans les annales du mensonge politique.

                       

Toujours soucieux du bien être des retraités, Emmanuel Macron par l’intermédiaire de son ministre du Budget Gérald Darmanin leur prépare une nouvelle petite surprise de fin d’année. En effet, le “Canard enchaîné” du 12 septembre 2018 (voir ci-dessous) annonce que dans le cadre du prélèvement à la source (PAS) celui des retraités entrera en vigueur dès le début janvier c’est à dire sur leur retraite perçue fin décembre 2018 !

Une nouvelle qui va les emplir de joie et tant pis pour les cadeaux de Noël et les étrennes des petits enfants. Madame Aurore Bergé doit se réjouir de cette perspective (se placer à 7mn30 de l’interview) elle qui disait aussi récemment : “Les retraités gâtent trop leurs petits-enfants, …S’ils [les] gâtaient un peu moins , beaucoup plus des retraités auraient la capacité de faire l’effort demandé par le gouvernement sur les pensions“.

Elle a ajouté par ailleurs à l’attention des retraités et toujours à propos des efforts demandés : “C’est pour vos enfants et vos petits-enfants, pour accompagner des générations qui n’ont pas eu les mêmes chances que les leurs”. Cette brave dame semble oublier que dans les années 50 on travaillait 44h et plus par semaine et que bon nombre de français qui auraient dû être à la retraite aujourd’hui ont eu la malchance de mourir en Indochine ou en Algérie à la demande des gouvernements de l’époque. Mais elle n’était pas née et ne l’a pas appris à l’école.

Avant de désigner un parlementaire il serait bon non seulement de vérifier la virginité de son casier judiciaire mais aussi ses connaissances historiques ainsi que son aptitude à s’exprimer intelligemment.

(1) Objectifs incompatibles dès lors que si les prix augmentent, ce qui est le cas, et que les retraites ne bougent pas, le pouvoir d’achat diminue forcément.  (2) l’escroquerie est punie de 5 ans d’emprisonnement et de 375.000 euros d’amende.

Photo : prise par l’auteur au cours des manifestations du 15 mars 2018 à Lorient. Vidéo : Le Huffpost (compilation de documents Médiapart, France 2, En marche!, TF1, RMC/BFM TV, France 3).

1 commentaire

  1. De l’excellent « Tahiti Today . Net » du 15 sept.2018

    «L’Europe aux mains de gens qui n’ont pas d’enfant.
    Un terrible constat
    – Emmanuel Macron, le président français, n’a pas d’enfant.
    – La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfant.
    – Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfant.
    – Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfant.
    – Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfant.
    – Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfant.
    – Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfant.
    – Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfant.
    – Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfant.
    Donc, l’avenir de l’Europe est confié à des gens qui n’ont pas d’enfant ! Ils ont donc une vision à COURT TERME et se foutent COMPLÈTEMENT de l’avenir de NOS enfants ».
    Je relève une petite erreur : Juncker a une fille, surnommée « La Biture ». Aimante et dévouée, elle ne le quitte pas.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *