Gilets jaunes acte III : l’exécutif commence à bouger !

J‘avais commencé mon billet hier par “Ils ont beau s’agiter dans tous les sens et en tous lieux, pour l’instant cela semble n’avoir aucun effet sur nos gouvernants” quand ce matin la radio nous apprenait que le Premier ministre était disposé à recevoir une délégation de Gilets jaunes. Surprise ! Je me suis dit alors que les renseignements généraux avaient dû remonter de fort mauvaises nouvelles à l’Exécutif.

La veille pourtant, Édouard Philippe invité sur RMC par Jean-Jacques Bourdin, n’envisageait pas cette éventualité. J’avais noté, dubitatif, en réécoutant son interview, quelques affirmations rassurantes allant dans le sens d’une compréhension des revendications exprimées par les contestataires. En voici quelques-unes qui expliquent peut-être son revirement de position : “Vous avez parfaitement raison” – “L’urgence du pouvoir d’achat je l’entends” – “C’est lent, trop lent, je suis d’accord” – “Les revendications sont légitimes” – “Je partage l’impatience de la diminution des impôts et des taxes” – “On va baisser les impôts et les taxes, et on a commencé“. En un mot, on est bien lucides, mais pas de précipitation. La lucidité c’est peut-être aussi la CGT qui s’invite à la manif (mais séparément) et les lycéens et étudiants qui, parait-il, commencent aussi à bouger.

Le Premier ministre au cours de l’émission reprenait à son compte les propos du Président en réaffirmant la nécessité d’un débat national d’une durée de 3 mois avec les corps intermédiaires, les banques, les constructeurs autos, les associations… pour “réfléchir et trouver une méthode et des mesures pour essayer d’accompagner“… Bref, du blabla pour temporiser et envisager de nouvelles aides plus attractives.

Mais ce matin, revirement de position. Édouard Philippe est subitement disposé à discuter. La question maintenant est de savoir : pour dire et faire quoi ? Il serait surprenant que cette réunion satisfasse d’un  coup, d’un seul, toutes les revendications exprimées par les Gilets jaunes notamment sur la fiscalité excessive qui étrangle de nombreux ménages français. Il y a donc de fortes chances (risques) que la manifestation de samedi ait lieu malgré peut-être un geste encourageant mais sûrement insuffisant qui sortira de la réunion demain. De nouveaux affrontements à l’issue incertaine sont donc à prévoir samedi sur les Champs Élysées. 

A un mois des fêtes de fin d’année, nous voilà repartis pour un quatrième acte de la révolte des Gilets jaunes tout aussi inquiétant que les précédents.

Photo : Jean de Pont-Scorff

4 commentaires

  1. Fausse ou bonne nouvelle??? Il est clair que de grosses puissances de déstabilisation existent.

    “Gilets jaunes : le voile sur les casseurs se lève en Egypte
    Ce que la France soupçonnait c’est un journal égyptien qui le dit : le quotidien égyptien Al- Masri Al-Youm[… Par Mohamed Louizi
    Contrairement à ce que les autorités françaises et des rédactions parisiennes disent ou laissent entendre, une partie de la presse arabe, considère que les actes de violence et de saccage de la belle avenue des Champs Élysées, en marge des manifestations pacifiques des Gilets Jaunes du samedi 24 novembre 2018, seraient (ou étaient) le fait de membres de la branche secrète paramilitaire de l’organisation internationale des Frères musulmans : al-Tanzim al-Dawli…..(suite sur le site)
    http://www.tahititoday.net/

  2. From Tahititoday du 29/11
    « Gilets jaunes ont listé toutes leurs revendications dans un document qui a été transmis mardi soir au ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy.
     Dans ce texte, on trouve des propositions qui vont bien au delà de la question du pouvoir d’achat. Comme l’ont expliqué les Gilets jaunes, ces propositions sont issus d’un sondage mis en ligne sur différents groupes de soutien du mouvement. On peut le retrouver ici. 30.000 personnes y auraient pris part. Voici donc l’ensemble de ces revendications, telles que présentées par les représentants. Elles ont été publiées le 23 novembre sur Facebook par le Gilet jaune Maxime Nicolle, alias “Fly Rider”.
     
    Deux propositions principales
    • Revoir à la baisse toutes les taxes
    • Création d’une assemblée citoyenne 
    D’autres propositions, sur les transports et écologie :
    • Réduction de la TICPE ainsi que de la taxe carbone
    • Suppression du projet de loi visant à interdire le gasoil non routier “fioul rouge” (pour les agriculteurs)
    • Interdiction du glyphosate 
    • Annulation du projet de loi du biocarburant à l’huile de palme (gaz de schiste, OGM)
    • Abandon du projet de renouvellement du parc automobile français en électrique et mise sur le marché de biocarburants
    Sur une réforme institutionnelle
    • Consultation du peuple plus fréquente, par voie de référendum national mais également local
    • Suppression du Sénat
    • Reconnaître et comptabiliser le vote blanc aux différents scrutins électoraux
    • Promulgation des lois par les citoyens eux-mêmes
    Sur l’emploi et les entreprises
    • Baisse des charges patronales
    • Augmentation des aides financière publiques pour l’embauche en CDI en CDD ainsi que pour les contrats d’apprentissage : 
    -Plus particulièrement accentuée pour l’embauche des personnes à mobilité réduite
    -Favorisant les emplois non précaires
    • Augmentation du SMIC. Revaloriser en conséquence le calcul du quotient familial
    • Aide au retour à l’emploi ou à la reconversion professionnelle grâce à des formations efficaces et valorisantes
    • Respecter la parité homme/femme : alignement de la qualification et du poste occupé à rémunération égale
    Pour lutter contre la précarité
    • Augmentation des retraites
    • Fin des régimes spéciaux
    • Réévaluation de l’allocation pour le logement (APL)
    • Augmentation des aides financières aux étudiants pour l’installation, la mobilité et la culture
    • Retraite au calcul identique pour tous
    En faveur de la réduction du budget des comptes publics
    • Réduction significative des salaires des membres du gouvernement
    • Suppression des privilèges (salaires après mandats, emplois fictifs, indemnités)
    • Contrôle des notes de frais des élus
    • Présence physique obligatoire des élus en Assemblée
    Pour l’éducation, la culture ou encore la santé
    • Création d’un vrai POSTBAC
    • Inclusion des personnes handicapées dans tous les domaines de la société
    • Accès à la culture pour tous 
    • Diminution de l’assistanat
    • Suppression de l’article 80 (ambulanciers)
    • Refonte proportionnelle totale du barème des droits de succession »

    PS : Pour conserver nos politiques publiques et de redistribution très coûteuses en impôt, cela reviendrait à réorienter la politique européenne sur la base des idées de Maurice Allais développées sommairement dans « sa lettre aux Français – crise et mondialisation sont liées ». Personnellement je suis très favorable à ses idées.

  3. Ce qui est remarquable, c’est que ce mouvement citoyen dure avec le soutien d’une majorité de la population, malgré les problèmes qu’il occasionne. C’est d’autant plus remarquable qu’il est apolitique et qu’il ne recherche pas, non plus, le soutien des syndicats ou des associations, bien que nombre de membres de ces organisations y participent sans doute, mais sans arborer leur étiquette ou drapeau. Puisque Macron n’a vraiment pas apporté le changement attendu, c’est le Peuple qui révolutionne la marche des affaires, à défaut d’être entendu et, surtout compris, par celles et ceux sensés le représenter.

  4. Et oui !
    De la part de nos gouvernants coupés de la “vraie vie des vraies gens”, bref, coupés de la vie tout court, c’est toujours : “paroles et paroles, paroles, et encore et toujours des paroles”.
    Quand on entend le ministre Gerald Darmanin nous dire que c’est dur avec 900 et quelques euros par mois, quand un repas pour 2 à Paris (sans vin !) coûte 200 euros !! Ce n’est pas de la pure provocation ça ?
    Alors, face à une telle violence et à un tel mépris, une telle incompétence de ceux qui sont censés savoir tout mieux que nous puisqu’ils sont soi-disant plus intelligents, comment s’étonner de la soi-disant violence des Gilets jaunes ?
    De quel côté se situe vraiment la violence ? A méditer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *