Europe : recomposition du Parlement annoncée

Les sondages et les commentaires politiques à l’occasion des élections européennes du 9 juin 2024 sont allés bon train. Mais d’ores et déjà les tendances semblent se dessiner. Le champion du RN (Rassemblement national), Jordan Bardella est donné largement grand vainqueur (33% des intentions de vote). Derrière lui madame Hayer pour les Macronistes (15,5%) et monsieur Glucksman (14%) pour la Gauche non communiste, sont proches mais éloignés de M. Berdella. Monsieur Bellamy pour les LR (Les Républicains) occupe pour l’instant la 4ème place (7 à 8%). Les autres sont distancés et une vingtaine de listes seront nettement au-dessous de 5%.

Bigre ! Mais que se passe-t-il pour que l’extrême droite attire à ce point les Français ? L’Europe actuelle ne plairait plus à la majorité de nos compatriotes ? Effectivement, si l’on se réfère au sondage Ipsos/Cevipof d’il y a un mois, l’action de l’Europe apparait négative pour 54% des Français. 23% considèrent qu’elle est positive quand 23% ne se prononcent pas. Ce sondage comme l’affirme Jérôme Jaffré est un coup dur à encaisser pour les européistes. Le RN étant le parti le plus critique à l’égard de l’Europe, sa place de leader vient en partie de là. Mais quels sont les griefs contre l’Europe qui profitent à M. Bardella et qui suscitent une telle adhésion des Français. En voici quelques uns :

  • L’Europe organise une concurrence déloyale par des accords de libre échange sans clauses de réciprocité. Nos agriculteurs en font actuellement les frais.
  • L’Europe accélère les flux migratoires en ne surveillant pas ses frontières. Elle applique des directives de l’ONU ou des accords bipartites dans lesquels les Français n’ont pas leur mot à dire.
  • L’Europe applique des tarifs absurdes en matière d’énergie. L’électricité à augmenté de 45% en 2 ans.
  • La concurrence étrangère exempte de droits de douane oblige nos fabricants à mettre la clé sous la porte (panneaux voltaïques).
  • L’Europe dès 2035 va interdire la vente de véhicules thermiques alors que les véhicules électriques et leurs réparations sont plus chers, sans se préoccuper pour autant des futurs acheteurs dont le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer ni de la désorganisation du commerce automobile qu’elle provoque.
  • Le Green deal (Pacte vert) supposé accélérer la transition écologique affiche une inflation de normes défavorisant nos agriculteurs et accélérant les importations, génératrices de CO².
  • L’Europe dans le pacte Asile et migrations au prétexte de renforcer la lutte contre l’immigration illégale, oblige les pays communautaires à accueillir les migrants et sanctionne financièrement ceux qui refusent l’accueil.
  • Le lien entre insécurité et immigration est reconnu même au sein des Macronistes convaincus. Les migrants souvent de religion musulmane perdent tout repère dans notre monde outrancièrement consumériste.
  • L’Europe devait nous protéger de la guerre. Notre Président n’arrête pas d’apporter aides financière et matérielle aux Ukrainiens au risque que de passer pour un belligérant. Il a même envisager d’envoyer nos troupes sur le terrain ! Et que se passera-t-il si nos soldats étaient tués ? Un ancien banquier chef des Armées ! Cherchez l’erreur.
  • L’Europe devait aussi nous apporter paix et prospérité. Qu’en est-il aujourd’hui ? Guerre en Ukraine, récession, baisse du pouvoir d’achat, augmentation de notre déficit.. Le Président Macron a bien raison d’affirmer qu’un «vent mauvais souffle en Europe». En est-il pour quelque chose ?

La liste de griefs évoqués ci-dessus n’est pas exhaustive évidemment. Mais quel qu’en soit le contenu elle ne suffit pas uniquement à expliquer le «succès» de l’extrême droite. Pour répondre à la précédente question, notre Président y joue également un rôle important et si les Français sont «remontés» contre l’Europe c’est aussi en grande partie à cause de lui dont l’impopularité est grandissante au fil des mois. Les reproches à son encontre ne manquent pas. En voici quelques uns. Rassurez-vous, là aussi je me limiterai à quelques exemples :

  • La loi sur la prolongation de l’âge de départ à la retraite à son initiative et défendue par sa majorité a été très mal acceptée par les Français.
  • Le Président ne fait pas ce qu’il dit, et ses «en même temps» qui cultivent l’imprécision et l’indécision, finissent par agacer.
  • Il est méprisant à l’égard des catégories populaires (voir ses petites phrases sur lesquelles je reviendrai plus tard).
  • Il s’est montré insultant vis à vis des Français qui refusaient la vaccination anti-Covid.
  • Il est particulièrement critique à l’égard de notre pays notamment lors de ses discours à l’étranger.
  • Sous son quinquennat l’insécurité s’est développée. Le Figaro rapporte qu’il y aurait 120 attaques au couteau chaque jour. Beaucoup d’agressions ces dernières semaines ont été le fait d’individus isolés qui n’auraient pas dû se trouver sur notre sol (OQTF). Ils mettent gravement en cause ceux qui en ont la responsabilité.
  • Le domaine de la santé n’a jamais été aussi préoccupant (manque de médecins, de lits, de médicaments).
  • La société est de plus en plus fracturée. Faute d’un avenir assuré les jeunes consomment alcools et drogues.
  • Les minorités s’affirment et revendiquent parfois violemment (syndicats, associations, LGBT, anti et pro immigration, antisémitisme, écologistes…).

Sans s’en rendre compte, le Président et le gouvernement coagulent ces mécontentements qui vont peser lourd dans le vote des Français ce 9 juin 2024. Beaucoup d’entre eux vont se rendre aux urnes pour un vote d’humeur plutôt que pour désigner celles et ceux qui apparaissent à leurs yeux comme les mieux armé(e)s pour défendre leurs intérêts… et le RN va faire le plein de voix.

Ainsi va la démocratie. Bon vote et rendez-vous la semaine prochaine pour les commentaires.

Sources : Photo : https://www.info-flash.com/info-flash/actualites/france/89910-info-flash/71995255-elections-europeennes-2024-comment-voir-le-debat-entre-gabriel-attal-et-jordan-bardella-toute-l-europe.html – https://www.euractiv.fr/section/politique/news/des-eurodeputes-rn-signent-une-resolution-pour-abolir-le-green-deal/ – https://www.lefigaro.fr/actualite-france/que-contient-le-pacte-migration-et-asile-adopte-par-le-parlement-europeen-20240411 –

 

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

Un commentaire

  1. Pour une fois, les sondages se seront avérés plutôt corrects avec les résultats. Des résultats peu surprenants du fait de la politique conduite par Macron et ses gouvernements successifs. De même que par ses prédécesseurs. Cela fait 30 ans au moins que le FN, puis RN progresse. Ce qui veut bien dire que les politiques conduites ne répondent pas aux attentes des Français, sinon à la classe la plus aisée. Pour autant, le Peuple n’a strictement rien à attendre de bien de la part du RN, en particulier sur le plan social. Après l’éclatement de la Gauche, c’est maintenant au tour de la droite. Macron compte, sans doute, avec ce coup de la dissolution, d’user Bardella d’ici 2027, mais à jouer avec le feu, il arrive aussi que l’on se brûle. Il est dangereux de procéder ainsi avec la démocratie, surtout quand on est aussi détesté par les Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *