De l’arabe dans les TAP ?!

S‘il ne fait aucun doute que la maîtrise de l’arabe et du chinois dans la prochaine décennie constituera un réel avantage pour ceux qui se sont initiés très tôt à ces langues, il est moins certain que la directive de la nouvelle ministre de l’ Éducation nationale, qui suggère de consacrer dans les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) une heure à la découverte de l’arabe, soit unanimement appréciée de tous les maires qui en ont été destinataires (et des administrés qui en ont été informés). Qu’en pensez-vous ?

La directive est ICI. Vous noterez au passage que cette directive a été élaborée par la ministre peu de temps après sa nomination. C’est dire son importance ! Vous noterez aussi que la ministre est consciente des difficultés engendrées par la loi sur les nouvelles activités périscolaires, d’où l’idée d’aller à la découverte de la langue arabe. Finaud non ?

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

  1. C’est ce qui s’appelle : botter en touche. Supprimer les réserves parlementaires au profit des TAP, voilà une grande réforme courageuse. Au delà de la langue arabe, une découverte des grandes religions monothéistes par la visite des édifices de culte me semble une idée porteuse, une ouverture sur notre histoire et sur l’écriture de l’autre mais là je m’aventure sur un chemin glissant.

  2. C’est ce qui s’appelle : botter en touche. Supprimer les réserves parlementaires au profit des TAP, voilà une grande réforme courageuse. Au delà de la langue arabe, une découverte des grandes religions monothéistes par la visite des édifices de culte me semble une idée porteuse, une ouverture sur notre histoire et sur l’écriture de l’autre mais là je m’aventure sur un chemin glissant.