CMB Pont-Scorff : fermeture de l’agence et du distributeur de billets – Désertification du centre bourg

image

Photo : Internet Anonyme

Suite à la fermeture de l’agence CMB de Pont-Scorff, je reçois de nombreux messages d’indignation. Voici le dernier qui m’est parvenu. Je le publie in extenso.

Si vous êtes concerné(e) les réclamations sont à adresser à : relations.clientele@cmb.fr

“Bonjour

Je suis vraiment étonné, surpris, consterné de savoir que votre agence et surtout le DAB ( distributeur automatique de billet) aient été fermé , supprimé depuis le 14 juin  2017 dernier.

Après la boulangerie, la banque (Crédit Agricole), bientôt la poste, peut-etre, plus rien n’existe et ne subsiste et ne résiste au centre de Pont-Scorff !

Vous allez me dire que c’est surement un souci de rentabilité …  facile de s’asseoir sur des statitstiques  moyennes.

Comment voulez-vous que le centre-ville de  PONT-SCORFF puisse revivre surtout qu’il est désormais recentré zone de KERJEAN  !

Bravo au CMB – Credit Mutuel de la Betise .

En espérant avoir été entendu et que d’autres personnes suivront et approuveront mon mécontentement !

Cordialement”

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

4 commentaires

  1. Une commune qui ne cesse de voir son nombre d’habitants augmenté et des services qui disparaissent….ce n’est pas cohérent!

    1. Mais que font donc nos édiles, locaux, en l’occurrence ? J’ai souvenir de certains d’entre eux qui s’impliquaient avec efficacité quelque soient leurs appartenances
      politiques. Ils sont passés à la postérité de manière élogieuse !
      Je relève aussi que notre système basé sur le profit lié aux clients qui thésaurisent
      et qui achètent repose sur les décisions stratégiques de grands groupes, infléchies par la courbe des résultats à la hausse ou à la baisse, en somme, le “client est roi” !
      Il est à l’évidence possible de le motiver dans ses choix, c’est donc à la portée des
      citoyens consommateurs, en fait, de chacun d’entre nous… t

    2. Votre lucidité vous honore mais cette prise de conscience serait-elle unique ?
      Que ceux qui ne se reconnaissent pas dans le troupeau d’autruches courbées la tête dans le sable s’expriment aussi et sortent de la torpeur ambiante !
      Qui ne dit mot consent, tant qu’on ne se croit pas concerné…jusqu’au jour où des intérêts “croisés” agissent sans scrupules et détruisent, grâce à une frileuse donc complice apathie, des familles ciblées, corps et biens, pour de délictueux profits…
      Mais, surtout, “chut “, on pourrait nous entendre…

  2. Je souscris totalement à la démarche d’alerte de l’opinion sur de telles dérives au préjudice des habitants, aliénantes quant à l’identité de la Commune, de ce fait, sacrifiée à d’autres intérêts dont le “bon peuple” ne saurait bénéficier !
    Cela devient pratiques récurrentes en termes de désertification programmée grâce à l’apathie pressentie des citoyens concernés.

Les commentaires sont fermés