Le retour des orphelins de Daech

Je vous propose aujourd’hui un dessin paru dans le Canard enchaîné du 12 juin dernier. Son auteur, Lefred Thouron, avait probablement pour mission de croquer à sa manière l’actualité du moment marquée, souvenez-vous, par la brûlante question du retour (ou pas) des enfants nés de mère ou de père français ayant servi dans les rangs de Daech.

On a beaucoup parlé et débattu notamment sur les radios nationales de l’avenir de ces enfants. Fallait-il les accueillir en France ou les laisser avec leur mère dans les prisons irakiennes ? Les positions étaient bien tranchées ; les abandonner pour les uns était inhumain et indigne d’un pays civilisé comme le nôtre. Pour les autres, les recevoir était courir le risque de les voir tôt ou tard se transformer en bombes (in)humaines vengeresses.

Lorsque j’ai vu le dessin ci-dessous, je n’ai pu m’empêcher de pouffer de rire. Comme quoi, on peut apparemment rire, et faire rire avec des sujets tout ce qu’il y a de plus sérieux. Dans ce dessin il y a à la fois une nouvelle démonstration du vieil adage qu’un dessin vaut mieux qu’un long discours et un comique de situation “détonnant” réalisé grâce à un coup de crayon habile illustrant un sujet controversé.

A vous de juger. (un clic sur l’image permet de l’agrandir).

 

 

 

Photos : http://andreacolliaux.canalblog.com et Canard enchaîné du 12 juin 2019.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *