Notre société vue à travers un texte humoristique

Je ne résiste pas à la tentation et au plaisir de vous adresser cette brève aventure virtuelle qui est arrivée à un dénommé M. Bcn. Elle illustre parfaitement d’une manière humoristique et caricaturale le “drôle de monde” dans lequel nous vivons. Si le texte prête à rire on ne peut s’empêcher d’avoir quelques inquiétudes pour l’avenir. Nos spécialistes du comportement humain devraient s’intéresser de plus près, à ces manifestations qui frisent parfois l’hystérie et qui pourtant ne semblent plus choquer personne. Voici le texte que je publie in extenso en remerciant son auteur.e.

 ——————————————————————————————————————————————————-

Le syndrome du bonhomme de neige. (Humoristiquement vôtre).


 Il a neigé toute la nuit. Du coup, ce matin, j’ai fait un bonhomme de neige devant la maison pour amuser les gamins du quartier comme nous le faisions quand on était p’tits !
😊


09:00 : mon bonhomme de neige est terminé.
09:10 : une féministe passe et me demande pourquoi je n’ai pas fait une bonne femme de neige.
09:15 : je fais donc aussi une bonne femme de neige…
09:17 : la nounou des voisins râle parce qu’elle trouve que la poitrine de la bonne femme de neige est trop voluptueuse. Si, si !
09:20 : le couple d’homo du quartier grommelle car selon eux ça aurait dû être deux bonshommes de neige.
09:25 : les végans du n°12 s’indignent de la carotte qui sert de nez au bonhomme. Les légumes sont de la nourriture et ne doivent pas servir à ça !?                                                                                 
09:26 : les deux lesbiennes du quartier d’à côté me demandent pourquoi je n’ai pas plutôt
construit deux femmes de neige ?
09:28 : d’autres me traitent de raciste car le couple est blanc !
09:31 : les Musulmans de l’autre côté de la rue me demandent d’ajouter un voile à ma bonne femme de neige.
09:35. Des néo-ruraux me menacent de porter plainte pour privation de vue car mon bonhomme de neige les empêche de voir l’ensemble de l’autre côté de la chaussée.
09:37 : Des gilets jaunes débarquent, ils menacent de tout faire fondre si je n’enfile pas un gilet jaune à tout ce beau monde. Par peur d’inonder le quartier je m’exécute.
09:39 : Une cohorte désordonnée et bruyante de lycéens tente de mettre le feu à mes hommes et femmes de neige. Trop de culture accumulée, ils ne savent pas que la neige ne brûle pas…
09:40 : quelqu’un appelle la police qui vient voir ce qui se passe.
09:42 : on me dit qu’il faut que j’enlève le manche à balai que tient le bonhomme de neige car il pourrait être utilisé comme une arme mortelle, voire de destruction massive.
09:45 : avec toute l’agitation, l’équipe de TV locale s’amène. Ils me demandent si je connais la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige. Je réponds : “Oui, les boules”. Je suis alors traité de sexiste.
09:52 : mon téléphone portable est saisi, contrôlé et je suis embarqué au commissariat.
10:00 : mon histoire est annoncée sur les radios. On me suspecte d’être un terroriste profitant du mauvais temps pour troubler l’ordre public.
10:10 : tout le monde s’accorde pour dire que j’ai des complices.                                                        
10:29 : un groupe djihadistes inconnu revendique l’action.

Il n’y a pas de morale dans cette histoire… c’est juste le monde d’aujourd’hui ! 🙄

Ouf ! Il n’y a pas encore de neige chez nous 😊

Robert Bcn

Photo : https://fr.freepik.com/vecteurs-premium/bonhommes-neige-noel-chapeau-echarpe-pour-celebrer_3462847.htm

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *