Ecologie : exploitation inconsidérée du sable partout sur la planète.

J‘ ai en mémoire un reportage, peut-être une « Enquête complémentaire », peu importe, remontant à quelques années, qui montrait déjà l’importance et la raréfaction du sable dans la construction précisant au passage l’exploitation des petites gens qui avec leurs maigres moyens (dos d’hommes, ânes) rapportaient quelques kilos récoltés péniblement en bord de mer.

Aujourd’hui, le sable est plus que jamais indispensable dans le bâtiment. On construit partout sur la terre et les besoins de l’homme dont la population ne cesse de croître sont de plus en plus colossaux. Savez-vous que 200 tonnes de sable sont nécessaire à la construction d’une maison moyenne; qu’il en faut 3000 tonnes pour un immeuble ou un hôpital et 12 millions de tonnes pour une centrale nucléaire ? « Ce sont entre 47 et 59 milliards de tonnes de matériaux qui sont extraits chaque année pour assouvir notre consommation de sable. Après l’air et l’eau, c’est la ressource naturelle que nous utilisons le plus, et aucune autre matière solide n’est extraite du sol terrestre en si grands volumes » affirme le site goodplanet.info.

Le sable du désert étant inexploitable du fait de ses grains trop ronds (roulés par les vents) c’est le sable maritime ou de rivière qui est exploité. Et il serait plus juste de dire surexploité. A titre d’exemple, toujours selon le site goodplanet.info, 3500 sociétés australiennes exportent du sable provenant des fonds marins à destination notamment de la péninsule arabique pour la construction d’îles artificielles, de palais, de stades…

Quand il s’agit de profit (bois, pétrole, gaz…) l’homme sait déployer les moyens nécessaires se moquant éperdument de la raréfaction de la ressource exploitée et de ses conséquences sur la biodiversité. Voici une vidéo qui montre la méthode d’extraction du sable en mer du Nord. Le technicien est fier de présenter dans le détail les prodiges de sa machine. Il n’en a que faire des crustacés, poissons et autres coquillages aspirés par son magnifique engin. Tellement absorbé par ses explications qu’il ne perçoit même pas les sous-entendus du journaliste qui l’interview. On n’arrête pas le progrès, ni la bêtise en marche !

Et pendant ce temps nos chers écolos, madame Rousseau en tête, qui affirmaient pourtant dans leur projet 2022 « que notre système économique productiviste et prédateur détruit notre planète et modifie les équilibres naturels au risque de désastres écologiques, sanitaires, humains, économiques et sociaux«  nous demandent de mieux isoler nos maisons, de rouler électrique, de se pencher sur l’émancipation des femmes, de remplacer la mécanisation par la main-d’œuvre, d’arrêter de manger de la viande car comme le confirme l’autre écolo de service Julien Bayou « […] oui il y a une approche genrée des comportements alimentaires ». (1)

Parmi les nombreuses préoccupations de madame Rousseau, notons qu’elle s’inquiétait aussi, et tout particulièrement, du sort de nos nombreux concitoyens LGBT qui se sont rendus au Qatar pour assister aux matches de la Coupe du monde de football (2). Voyez cette courte vidéo dans laquelle elle interpelle notre ministre de l’intérieur à ce sujet. On croit rêver ! Comment peut-on distraire nos compatriotes avec de telles inepties pendant que la Cop 15 sur la biodiversité à Montréal (3) accouchait péniblement d’un accord pour préserver 30% de la planète ? Avec quels moyens ? A quel véritable horizon ?

Les espoirs des supporters en une écologie plus intelligente reposent désormais sur la nouvelle Secrétaire nationale d’EELV, madame Marine Tondelier, élue à la tête du parti le 10 décembre dernier. Saura-t-elle unifier un parti où chacun veut être le calife à la place du calife ? J’en doute profondément. Et la terre continuera probablement sa lente agonie dans le brouhaha lointain d’un parti préoccupé par des sujets insignifiants à l’échelle de la planète.

(1) Au cas où le message n’aurait pas été bien perçu, Clémentine Autin vient ajouter : « Les femmes mangent deux fois moins de viande rouge que les hommes, (…) donc il y a une différence des sexes dans la façon dont nous consommons de la viande. Et les personnes qui décident de devenir végétariennes sont majoritairement des femmes ».

(2) Pour en savoir plus sur le monde interlope des LGBT qui malgré son nombre limité de personnes concernées est en réalité composé d’une grande diversité d’identités complexes (voir le graphique ci-après montrant la répartition des orientations sexuelles des Français en 2021).

(3) C’est sous le regard des acteurs financiers que s’est déroulée la 15e Conférence des parties (COP15) de Montréal sur la biodiversité. La France était représentée par le groupe AFD (banque publique).

Sources : https://www.forumactif.org/ – Surlefront – France 5 – https://www.jstm.org/extraction-du-sable-a-bamako-des-hommes-en-vivent-le-fleuve-niger-en-meurt/ – France TV – https://www.maliweb.net/environnement/extraction-sable-fluvial-activite-joindre-deux-bouts-2737519.html –

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

4 commentaires

  1. En matière d’écologie, il y aurait quelque intérêt à rechercher les causes des disparitions des civilisations qui nous ont précédé (Aztèques, Mayas, Cambodge, etc), afin notamment d’éviter de reproduire les mêmes erreurs. Quant à la nôtre de civilisation, elle est bien partie pour faire disparaître la planète entière et l’espèce humaine avec, après avoir consciencieusement éliminé toutes les autres préalablement. Comme le faisait remarquer quelqu’un : est-ce du génie ou de la pure bêtise que d’avoir amené de la neige dans le désert (à l’occasion des jeux olympiques d’hiver en Arabie Saoudite), alors qu’elle disparaît de nos montagnes (Alpes et Pyrénées), voire des pôles bientôt …
    Certes, des progrès peuvent encore advenir, mais de là à corriger toutes les conneries humaines, liées trop souvent à la recherche du profit à court terme, c’est pas gagné.
    Mais bonne année 2023 quand même !

    1. Un exemple transposé à la révolution française: Le volcan Laki entre en éruption en juin 1783 il s’ensuit de fortes chaleurs l’été et des orages qui ruinent les récoltes, l’hiver un froid glacial détruit les réserves. Dans le même temps la France se ruine à soutenir la lutte de libération des américains contre l’anglais (De Grasse, Rochambeau, Lafayette, Etc.) ce qui vide les caisse de l’état et conduit le Roi à accroître les impôts alors que le peuple manque du nécessaire.. Je vous laisse rechercher les causes de la chute de l’empire Romain… Ça pourrait nous faire un tantinet réfléchir..

  2. Nous parlons de l’écologie alors que d’autres parlent de survie c’est le cas pour un tas de choses dans le monde dont ces prélèvements de sable. Plus inquiétant pour moi il y aurait urgence à ce que les pays riches sauvent les grands lacs intérieurs africains dont Victoria ce nom qui fait rêver et qui permet la vie d’une population équivalente à la notre. Que l’on veille ou non ce qui se passe dans ce secteur aura une répercussion chez nous et si l’écologie à un sens alors il faut sauver les lacs intérieurs africains pollués par notre «progrès»… Pour les plastocs, pesticides et guerres appuyer sur le bouton Stop au lieu de se perdre dans des réunions stériles…

    https://www.afd.fr/fr/actualites/afrique-de-l-est-lutte-pollution-lac-victoria

  3. E.E.L.V., c’est l’éternel histoire d’Iznogoud. Il n’y a rien à attendre de cette organisation. 🤣🤣🤣

Les commentaires sont fermés