Sport et Société : la finale de la coupe du monde de football – Pronostic

Point d’orgue de cette compétition dont le choix du lieu (Qatar) continue de faire polémique, la finale arrive à grands pas et se déroulera donc dimanche 18 décembre 2022 à Doha.

Pour la seconde fois consécutive, la France va y participer mais cette fois-ci contre l’Argentine de Lionel Messi, l’homme aux cinq ballons d’or qui a retrouvé ses jambes de jeune homme. Les maillots des deux équipes sont parés de deux étoiles signifiant qu’elles ont déjà remporté cette compétition à deux reprises et que l’équipe vainqueur pourra y ajouter la troisième, tant convoitée.

En attendant le moment magique de cette fête du football pour des millions de supporters Français et Argentins, les pronostics vont bon train. Amoureux du ballon rond depuis mes plus tendres années et ayant pratiqué puis entraîné les jeunes, je m’autorise quelques avis sur les forces en présence pour essayer d’entrevoir l’issue du match… sachant que quoi qu’il arrive, je n’ai qu’une chance sur deux de me tromper. 🙂

En réalité ce pourcentage n’est que théorique si l’on analyse les forces et faiblesses des postulants au titre suprême.

Les défenses reposent sur deux gardiens de grande classe qui ont fait leurs preuves en se hissant à ce niveau de la compétition. Llioris , le capitaine français, possède une grande expérience mais nous a aussi habitué à quelques boulettes qui pourraient être préjudiciables à l’équipe. Ma préférence va au gardien argentin. « Notre » nouvelle défense centrale organisée autour de Varane et Upamecano a montré quelques défaillances au cours des précédentes rencontres. Celle des argentins m’apparait plus hermétique. Sur les côtés, les deux défenseurs latéraux sont bons et Hernandez a montré jusqu’à présent qu’il était le titulaire incontestable à ce poste. Plus que Koundé, moins expérimenté, mais déjà pétri de qualités et d’assurance. Les ailiers argentins étant percutants, nos latéraux pourront difficilement monter pour seconder les attaquants sans prendre de risques. Léger avantage à la défense argentine.

Le milieu de terrain français n’a plus l’efficacité et l’assurance qui étaient les siennes avec Kanté et Pogba. Actuellement des 3 milieux, Griezmann est le plus rayonnant et même surprenant dans un rôle offensif aussi bien que défensif. A ses côtés, Rabiot qui fait une bonne coupe du monde jusqu’à présent, revient d’un état grippal qui peut l’handicaper. En face, le milieu argentin apparait plus équilibré et remuant avec un Lionel Messi omniprésent et à la recherche de la dernière récompense qui manque à son palmarès. Net avantage au milieu argentin.

Au niveau des attaques la France possède le meilleur joueur de la compétition (avec Messi) en la personne de Mbappé. Ce joueur peut faire la différence à lui tout seul, mais, bien pris par une défense adverse attentive et rugueuse comme celles des Anglais et des Marocains, il peut redevenir un joueur moyen. Sur l’aile droite Dembélé a montré des qualités lors de la poule de qualification, mais comme Mbappé on l’a moins vu contre ces mêmes Anglais et Marocains qui ont su bloquer les couloirs. La surprise peut venir de notre avant-centre Giroud, excellent dans le jeu de tête, mais qui n’a plus 90 minutes dans les jambes. Souffrant par ailleurs d’une cuisse, il pourrait être remplacé rapidement par Thuram lequel n’a pas encore la classe d’un véritable N° 9. Avantage certain à l’attaque argentine qui possède deux ailiers particulièrement remuants et dangereux au service de Messi.

A la lecture de ces quelques observations vous avez deviné que mon pronostic va, hélas, en faveur des Argentins. Je me hasarde à avancer un 3-1. Cependant, même si les argentins sont par ailleurs avantagés car supportés par plus de 35.000 fans déchaînés, dans un match de football il y a un facteur chance à ne pas négliger (tirs sur les poteaux, penalties ratés, occasions immanquables gâchées, erreurs d’arbitrage, de coaching, réussites incroyables …). Reste donc la glorieuse incertitude du sport, c’est pourquoi, si les Dieux du stade sont avec eux, les Français, avec leur talent et leur détermination, plus de la chance, peuvent sortir vainqueurs de ce duel. J’y crois malgré tout mais reste quand même inquiet car je n’ai pas vu, jusqu’à présent, de jeu ni de tactique de jeu pouvant vraiment inquiéter l’adversaire, excepté le talent de Mbappé qui, à mon humble avis devrait permuter plus souvent avec Dembélé au cours des matches à marquage serré.

Cela dit, on verra dimanche si mon analyse était bonne. En attendant, bon match à tous les passionnés de foot et que le plus méritant gagne !

Sources : https://sloppycall.blogspot.com/2021/06/coupe-du-monde-2022-qatar-les-stades.html – Apr-nexs.fr – https://garrafootball.com/argentine-france-historique/ – https://www.bon-plan-foot.com/2022/12/15/equipe-de-france-adversaire-date-et-horaire-tout-ce-quil-faut-savoir-sur-la-finale-des-bleus/ – https://www.parissportifs.com/pronostics/foot/coupe-du-monde-2022/pronostic-argentine-france-coupe-du-monde-finale-18-12-2022/

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

7 commentaires

  1. Au petit jeu des pronostiques j’ai perdu et pourtant tout avait bien commencé… pour moi, pas pour notre équipe qui, menée 2 à 0, est revenue à 2 à 1 grâce à un penalty généreux accordé à la France pour une faute de… coude !
    Je commençais à y croire car il ne restait plus qu’un but argentin pour que j’empoche le jackpot mais les Français dans un sursaut inespéré ont réussi à arracher le match nul… 3 à 3 ! Ah ! s’ils avaient eu cette détermination à l’entame du match ! Que de regrets ! Une consolation peut-être, cette défaite sera sûrement utile pour l’avenir.

    1. Des regrets certainement mais une satisfaction quant au parcours des Bleus Il doit y avoir une explication à leur prestation dans les 70 premières minutes, COVID peut-être? En cas de révélation de cas avérés, cas contacts : finale annulée et gagnée sur Tapis Vert par les Argentins? Cas de figure impossible!
      Sinon pas de manifestations hostiles ni de dégradations semble-t-il? Sérieux les footeux…

  2. Même après deux mille ans et plus, la formule fonctionne encore : « du pain et des jeux !!! » Macron l’a bien compris en décalant de quelques semaines sa fameuse réforme des retraites. Espérons toutefois que les Français soient moins crédules et/ou idiots que les Romains pour se laisser abuser par des artifices de communication aussi grossiers. En effet, cette régression programmée, plutôt que réforme, a pour davantage pour but de renflouer les caisses vidées par les déficits causés essentiellement par les exonérations fiscales accordées très généreusement aux entreprises (sans contrepartie). Emmanuel Macron en bon libéral a fait son choix : baisser les dépenses publiques en repoussant l’âge de départ à la retraite. Mais la question des recettes du système de retraite reste posée. À ce titre les dizaines de mesures d’exonération de cotisations sociales prises par tous les gouvernements ces dernières décennies ont un coût pour les finances publiques, caisses de retraite incluses, puisque ces exonérations ne sont pas toutes compensées par l’État. En 2019, année avant la crise sanitaire, celles-ci étaient estimées à 66 milliards d’euros par la Cour des comptes, dont 52 milliards de cotisations patronales. La part manquant au financement des régimes de retraite s’élevait à 9,75 milliards. De quoi relativiser le poids des déficits envisagés par le COR pour les régimes de retraite.
    Alors, pour en revenir à la coupe mondiale de foot, il n’y a pas de quoi se réjouir tant que cela. Déjà, quand on sait les conditions d’attribution au Qatar, puis les conditions dans lesquelles les stades ont été réalisées (sur les cadavres de 6.500 ouvriers Pakistanais, il y a quelques sérieux motifs à gâcher la fête. Mais rien de politique dans tout cela paraît-il … Bref, puisque l’on se fout ouvertement du Peuple, le Peuple n’a pas vraiment de raison d’exulter.

  3. Oh, la la Tanguy! Le moral n’est pas au beau fixe en cette période. Peut-être que ça va revenir si…la France gagne. « Allez les Bleus! ».

    1. Heureusement que mon moral ne dépend pas d’un match de foot. Il est au beau fixe que la France gagne ou perde, cela me laissera froid, hormis au fait de penser aux propriétaires qui auront leurs voitures brulées, aux commençants qui auront leurs devantures cassées, aux blessés… Tout cela pour un morceau de cuir rond au fond d’un filet.

  4. Je n’ai aucune considération pour le foot. C’est pour moi un monde de fric, de violences, de simagrées, d’immaturité et pour ne pas le dire : de pourriture et qui, surtout, ne mérite pas le terme de sport. Le hand, le basket, le rugby n’amènent pas toutes ces images. J’admets tout à fait les avis contraire.
    Si je prends en compte ce qui se passe le soir où les joueurs ont gagné, c’est de la casse dans les rues, des voitures brûlées, de la violence à l’état pure, sans compter ce qui peut se passer et dont il vaut mieux que cela n’apparaisse pas.
    Le nombre de sélectionneur est incommensurable. Pourtant, les joueurs ne font que leur boulot et ils sont grassement payés en millions d’euros, tandis que les gens qui les admirent, triment chaque jour pour un salaire trop souvent de misère, font des grèves parce qu’ils s’estiment, à tort ou à raison, insuffisamment payés, comptent leurs euros pour qu’ils puissent manger, mais sont prêts à prendre des crédits ou à jeûner pour voir un morceau de cuir au fond d’un filet. Lorsqu’un plombier met un place un appareil et qu’il fonctionne, il ne saute pas de joie, ne court pas dans la rue, ne se frappe pas la poitrine, ne toise pas les citoyens qui passent pour leur montrer qu’il est le dieu, il n’a fait que son travail. Il est simplement content au même titre que les personnes pour lesquelles il a travaillé.
    Nous sommes revenus aux jeux des cirques romains. Des gladiateurs jouent leur renommée et pourquoi pas leur vie : s’ils gagnent, ce seront des dieux, s’ils perdent, ils seront honnis parce qu’ils ont été adorés.
    Mais comme il est dit et écrit : chacun est libre de vivre ses propres émotions. Faut-il qu’elles aillent jusqu’à la violence et l’absurdité ? A chacun sa réponse

Les commentaires sont fermés