Ambassadeurs Thèmatiques – Vous connaissez ?

Pour vivre heureux, vivons caché” cette morale tirée de la fable Le grillon de Florian pourrait s’appliquer parfaitement à la catégorie singulière d’ambassadeurs appelés aussi “Itinérants” dont fait partie notre Ségolène Royal nationale, laquelle, souvenez-vous, a failli être notre première Présidente de la République et aussi une “First lady”, si sa liaison avec François Hollande ne s’était pas interrompue. Passer si près du podium à deux reprises, quand on a un égo surdimensionné et qu’on aime causer, ça doit être une véritable torture. Si de surcroît on vous envoie comptabiliser pingouins et manchots aux pôles, il y a de quoi fulminer. Encore que …

C’est donc de “Ségolène” dont je veux rapidement vous entretenir et, à travers elle, de ses petits camarades qui jouissent d’un statut privilégié et particulièrement envié qui consiste à pantoufler, sous des apparences sérieuses, aux frais du contribuable.

On sait peu de choses sur ces hommes et femmes qui, pour la plupart, sont des diplomates ou des personnages que les Hautes autorités ont souhaité remercier pour leur fidélité ou pour services rendus à la Nation. A vrai dire, il serait plus simple de parler de ce qu’on ne sait pas de ces privilégiés. Leur nombre est approximatif (Ils seraient une douzaine) dépendant du ministère des Affaires étrangères lequel oublie curieusement d’en parler sur son site officiel. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs missions ? De quel budget disposent-ils ? Quels sont leurs moyens en personnel et matériels ? On en sait rien ! Le savent-ils eux-mêmes ?

Pour en revenir à “Ségolène”, notre Ambassadrice des pôles, et parfait archétype de ces missionnaires d’un nouveau genre, France Inter dans son émission “Secret d’info” du 16 novembre dernier, s’est penché sur son cas et a voulu en savoir plus sur ses activités réelles et obscures. Si vous disposez de 35 mn je vous invite à cliquer sur le lien plus bas qui vous conduira au Podcast de l’émission. A défaut je vous propose ci-dessous quelques extraits sidérants sur les extravagances et mensonges de cette dame.

Notre République monarchique est bien généreuse avec ses courtisans pendant que les Gilets jaunes continuent de s’agiter. On se demande bien pourquoi !

L’enquête de Secret d’info du 16 novembre 2019

Photo : https://www.contribuables.org/2017/07/la-liste-cachee-des-12-ambassadeurs-themathiques/

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

3 commentaires

  1. J’en arrive à m’interroger sur la “supériorité” de la société humaine “occidentale” comparativement à l’organisation des insectes, fourmis ou abeilles : les ouvriers travaillent jusqu’à l’épuisement puis…
    il suffit de constater ce qui se passe au JAPON notamment, lieu du “piège” où se trouve englué l’un de nos célèbres “boss” interchangeables…
    Qu’en est-il des décideurs du New deal ou des responsables ayant eu en charge de redresser le pays après la seconde guerre mondiale ?
    Leurs émules peuvent “candidater”, il n’y a plus rien à perdre !
    Mais, pour que cela ne reste pas utopique, il serait utile que chacun de nous révise sa relation au profit personnel, à l’exclusive… Grand “chantier” !

    1. Cher.e Prades, l’explication, à mon sens est gravée dans notre tragique histoire, la Révolution supprima les privilèges le 4 août 1789 et promulgua une loi scélérate dite Le Chapelier le 14 juin 1791 qui consacrera la suprématie de la classe bourgeoise jusqu’à nos jour pour faire vite on peut dire que la révolution fut la victoire de la bourgeoisie sur la noblesse et la mort du Roi une fâcheuse conséquence, nous sommes loin de l’enseignement basique relatif à la révolution des lumières. Après 1945 de Gaulle nationalisera fortement donc spolia une bourgeoisie engluée dans sa proximité avec les perdants comme l’indique les historiens Annie Lacroix-Riz et Robert O Paxton (l’échec de 40 est en partie celle des élites), dès son départ ils travailleront sans relâche pour reprendre leurs positions perdues. Pour mémoire en 65 nous n’avions plus de dette, la puissance publique pesait 19 % des emplois et 25 % de la richesse c’était l’époque du Concorde et des grands projets jusqu’à cette mesure de privatisation de la création monétaire par une loi dite Pompidou/Rothschild en 74 véritable cheval de Troie qui représente une part importante de notre dette ce puissant levier de privatisation et de réduction des politiques publiques et redistributives – au profit de qui ? D’autres politiques sont-elles possibles, je le crois en lisant Maurice Allais (sa lettre aux Français) notre seul prix Nobel d’économie iconoclaste et bâillonné “S’il croyait à l’efficacité du marché, c’est à condition de le corriger par une redistribution sociale des revenus illégitimes”, redistribuer la richesse ça ne passe pas mais le mouvement est en marche – deux cierges à notre dame des Bonnes Nouvelles.

  2. Une séduisante et distrayante balade dans le monde de la haute aristocratie (à nos frais). Emilie LANEZ ” La garçonnière de la République ” se lit d’une traite vous découvrirez l’histoire du chien des Baladur, les orties des enfants de F. et de tout ces gens qui se rencontrent pour cultiver l’entre soi (à nos frais) – Vite, il faut que la bande des Bronzés en tire un film. Pensées pour le petit personnel..

    https://www.babelio.com/livres/Lanez-La-garconniere-de-la-Republique/924213/critiques?a=a&pageN=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *