Pont-Scorff : municipales 2020

Les grandes lignes du programme présenté par Monsieur Marcel Dronval sont désormais connues. Un ami vient de recevoir dans sa boîte à lettres un courrier adressé par le candidat à l’ensemble des scorvipontain.e.s. Il n’a pas encore été distribué en rase campagne aussi Je le mets à mon tour à votre disposition. C’est un programme ambitieux baptisé “Un souffle nouveau“. Nous aurons certainement l’occasion d’en reparler en examinant les différents objectifs qu’il s’est donnés; sans perdre de vue qu’un programme n’est qu’une feuille de route et que celle-ci peut dévier, au cours d’un mandat, au gré des impondérables… financiers notamment.

Le programme est ICI

Photo : carte postale (départ pour la pêche au saumon) adressée par un ami ancien scorvipontain.

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

2 commentaires

  1. Cher Jean cette vue est un agrandissement d’une carte postale prise en haut de la rue de l’Église : ” Départ au concours de pèche de Kersalo ” toujours émouvant la découverte des visages et styles de nos ancêtres.. Enfant j’ai souvent assisté à ces concours de pèche dont Kersalo, comme Trévarez fut un centre d’aération pour les sous mariniers Allemands ces grands marins au service d’une mauvaise cause.

    Relative à la Déclaration de Monsieur Dronval, elle ne m’étonne pas, je trouve qu’une élection ne devrait pas se jouer sur une histoire de boulons ou de bonbons mais sur des principes: Liberté, Égalité, Fraternité on pourrait y ajouter transparence, participation des citoyens, l’écologie et de nos jours la Laïcité toujours attaquée et déformée par certaines organisations. En outre, il me semble normal de responsabiliser le Conseil Municipal qui est de part les textes* le véritable patron d’une commune, il élit le Maire, vote le budget, contrôle l’action du Maire qui agit sous son mandat, si les élus votent contre les pavés les habitants diront Merci et s’ils démissionnent en cas de désaccord et bien aux urnes citoyens. En outre il ne faut pas oublier le rôle clé du Secrétaire Général des Services qui administre, pour faire bref, la municipalité sous l’autorité du Maire par délégation. Hélas nous avons trop souvent oublié les principes fondateurs de séparation des pouvoirs.

    Sympa le rachat du ZOO, révélateur d’un profond changement sur la place de l’animal dans notre environnement, il va falloir changer ses petites habitudes..

    * https://www.collectivites-locales.gouv.fr/conseil-municipal-attributions-delegations-donnees-au-maire-droits-lopposition-et-fonctionnement

  2. Je suis toujours suspicieux quand dans une déclaration de foi d’un postulant à la fonction de maire, commence par descendre en flèche le conseil municipal qui termine sa mandature. Certes rien n’est parfait, il y a eu vraisemblablement des maladresses et des objectifs de réalisation qui ne correspondent au candidat postulant au titre de maire. Mon propos n’est pas de défendre Pierre ou Paul, selon l’expression consacrée, mais il me paraît important qu’à la fin de la mandature du futur conseil municipal, quelqu’un ou quelqu’une pourra certainement tenir des propos identiques. Alors un peu d’humilité ne ferait pas de mal au signataire de ce programme.
    A propos, en politique, comme dans beaucoup d’autres domaines, les promesses n’engagent que ceux qui y croient et pas du tout ceux qui les proclament à qui mieux mieux.
    Juste une petite remarque, quand on postule au titre de maire, il est important que dans une déclaration de programme, il soit utilisé des mots justes. Le sigle : C.L.S.H. est périmé depuis 2007. Il a été remplacé par A.L.S.H. : accueil de loisir sans hébergement.
    Je présuppose qu’il va falloir aux femmes et aux hommes de Pont-Scorff de procréer à tour de bras, sans préservatif. Passer de 3800 habitants à 4800 habitants en 10 ans, c’est 480 naissances par an. Je veux bien croire que des nouveaux couples vont se sédentariser à Pont-Scorff, mais tout de même.
    Une dernière chose : un système égotique…, le futur postulant au titre de maire devra se médier en permanence et ne jamais clamer ou déclamer qu’il est à l’origine de telle ou telle réalisation ou réussite. Ce sera vite du narcissisme. De toute façon chacun sait que ce que l’on reproche aux autres n’est jamais que son ou ses principaux défauts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *