Macron se déplace en afrique avec un représentant culturel très spécial

Un fidèle correspondant que je salue au passage, et qui alimente régulièrement la documentation de mon blog, m’adresse un courriel quelque peu inquiétant. Je le cite in extenso:

“Notre président, qui va passer quelques jours en Afrique pour les fêtes de Noël , a su , comme a son habitude s’entourer de quelques figures représentatives de la culture Française.

Entre autres, le rappeur  Satchela Evrard Djedje alias “Vegedream”, popularisé par son titre « Ramène la coupe à la maison ».
Comme dirait
Rokhaya Diallo (LFI), sans rire,   “Le Rap c’est de la poésie…
Aussi je vous laisse  apprécier toute la délicatesse des paroles de ce “Poème”;

 

 

«Sale pute, va niquer ta race, tu ne fais que parler sur moi, pourtant moi je te connais pas mais tu connais ma vie mieux que moi », lit-on dans un des couplets. Rien de plus élégant dans le refrain : « T’es bon qu’à faire fuiter (tu t’es trompé), enculé (tu t’es trompé), et tu veux me boycotter (tu t’es trompé)…»
La suite de la chanson n’est guère plus élogieuse «J’aime pas les suceurs de bite, les gros suceurs de bite, je déteste les suceurs de bite…

Surpris par un tel langage j’ai pensé qu’il s’agissait d’une blague tant ces propos sont inadmissibles. Que nenni ! De l’authentique pur jus ! Voir là. La plupart des médias qui ont appris que “l’artiste” était du voyage ont passé sous silence ses œuvres magistrales. Dommage !  Valeurs actuelles n’a pas eu cette mansuétude.

Alors que penser de cette très mauvaise idée de notre Président d’emporter dans ses bagages un individu aux propos si orduriers ? Provocation ? Inconscience ? Fayotage ? Com ? Une évidence aujourd’hui, les comportements excentriques de nos dirigeants ne cessent d’inquiéter (son prédécesseur accumulait les bourdes se déplaçant en scooter pour aller voir sa Julie, et Giscard aurait “pécho” Lady Di). Nous sommes entrés dans l’ère du sans limites présidentiel où les repères de la bienséance disparaissent comme peau de chagrin et le respect de la fonction devient accessoire – le Général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe ! – Pire, nos jeunes s’imprègnent de ces musiques sans âme ignorant les paroles et répètent en boucles des insanités sans en mesurer la portée.

C’est à ces “petites choses” que certains feignent d’ignorer et que d’autres exècrent que l’on mesure le degré de déliquescence des valeurs supérieures et la lente décadence d’une société…

Photos : Internet : https://www.youtube.com/watch?v=YbBqh__ZTPc et : https://www.pinterest.fr/

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

3 commentaires

  1. En lisant un tel courriel, je suis revenu à quelques 2500 ans de notre ère.
    ” Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe, méprisent l’autorité et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société, se hâtent à table d’engloutir des desserts, croisent les jambes et tyrannisent leurs maîtres. Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge.
    À notre époque, les enfants sont des tyrans.”
    Socrate, 470-399 av. J.C

    ” Les jeunes d’aujourd’hui aiment le confort, l’argent et la paresse par-dessus le marché. Ils ne veulent plus se marier ou, s’ils sont mariés, élever une famille. C’est tout au plus s’ils consentent à avoir un ou deux enfants, afin de miux savourer le moment présent. ”
    Polybe, vers 427-348/347 av. J.C
    L’histoire c’est un éternel recommencement. En 2019, en son mois de décembre, il y a encore des personnes qui se lamentent du comportement de certains jeunes. Ce qu’il faut en penser, c’est à chacun de porter son jugement… !

  2. Comment disait-on autrefois ? “s’encanailler”…. pour ces “malheureux” monarques, avides de reconnaissance populaire tant le peuple devenait plus ingrat chaque jour, en dépit de tant de “mansuétude” souveraine ! Nostalgie, quand tu nous tiens !
    C’est certain que si un garde du corps BCBG ne suscite guère de palpitant enthousiasme pour les “people”, un zeste de couleur locale y rajoute de quoi faire rager les bon chic/bon genre de toutes obédiences… et nos talentueux dessinateurs y puiseraient aux sources si l’actualité, tellement débordante de sujets à controverses, ne leur laissaient que l’embarras du choix…
    Quant aux textes concernés, quoi en dire ? Je vous demande à mon tour, votre indulgence pour la seule évocation de nos poètes disparus et en outre, je vais oser citer un chanteur contemporain, Kendji GIRAC, dont les textes mis en harmonie me rassurent sur la pérennité du talent inspiré par la générosité du coeur … et je laisse à chacun de vous l’inspiration de citer d’autres personnalités attachantes, lesquelles nous embellissent le quotidien, en élevant le niveau, au bénéfice de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *