COVID-19 : Vaccination, l’étau se resserre

Bien que la vaccination à tout va batte son plein dans le pays, les milieux de santé commencent à envisager le fameux plafond de verre qui va inéluctablement arriver quand l’enthousiasme vaccinal va chuter.

Prévoyant cette échéance on parle déjà depuis quelque temps de vacciner les jeunes et ados qui représenteraient aux alentours de 16% de la population française (1). Souvenez-vous qu’au départ du plan vaccinal ils avaient été exclus. Si l’objectif visé est d’atteindre l’immunité collective, il faudra qu’ils y passent immanquablement. Cette immunité, elle aussi, a beaucoup varié depuis plusieurs mois. Je me souviens que des grands pontes de la médecine, à l’époque, avaient des appréciations suggestives sur le sujet. J’ai entendu 60, 70 et même 80%. Récemment l’Institut Pasteur a annoncé qu’elle devrait être de 90% ! Pourquoi pas 99,9% ? Tout se passe actuellement comme si la vaccination devait être obligatoire. Cette immunité impossible à atteindre serait-elle une sorte de miroir aux alouettes pour inciter les gens à se faire vacciner ? Mais n’oublions pas, la vaccination en France et ailleurs n’est aucunement obligatoire et ne pourra le devenir sans un grand chamboulement des lois nationales et internationales qui l’interdisent actuellement. Je vous renvoie à mon billet du 22/04/21.

Autre observation allant dans de ce sens, le 23 mai 2021, l’Académie de médecine préconisait de rendre obligatoire la vaccination pour certaines professions. Seraient dans le collimateur les professions considérées essentielles, les professionnels en contact avec le public, les donneurs de sang, de tissus ou d’organes et les étudiants. Au final, à part les retraités seuls ou en contact avec leur conjoint, je ne vois pas très bien qui pourrait passer à travers les mailles du filet. 🙂

Le forcing vaccinal prend aussi d’autres formes. Le journaliste qui a écrit le film controversé “Hold-up” vient de porter à la connaissance du public une directive inquiétante, car inquisitrice, émanant du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale et imposant un nouveau mode de vaccination dit “en anneau”. A ma connaissance les médias n’en n’ont pas parlé. Avant de vous donner la possibilité de la consulter, je la résume ici en une phrase qui servira de lien et que vous retrouverez dans ladite directive : “Cette stratégie consiste à vacciner tous les individus ayant été en contact avec un sujet présentant une infection confirmée, ainsi que toutes les personnes en contact avec ce premier cercle de sujets contacts“. OUPS ! L’épidémie vaccinale va encore prendre de l’ampleur.

Ce jusque boutisme vaccinal a le don d’énerver fortement un certain nombre de nos compatriotes à l’image de Jean-Marie Bigard, (pour lequel je ne suis pan un fan) et d’autres qui n’en pensent pas moins. Le risque est de créer, outre une tension dans le pays, une augmentation inattendue d’antivax.

Il me parait surprenant, voire suspect, que les autorités politiques et sanitaires, relayées inlassablement par les médias qui ne parlent plus d’effets secondaires ni de morts, fassent un aussi surprenant battage publicitaire. On finit par se demander si l’objectif visé n’est pas plutôt de liquider des quantités trop importantes de doses vaccinales commandées, et obligeant à plusieurs injections. On parle maintenant de 3 doses par personnes et de rappels annuels. Cela en fait des flacons !

Cet acharnement vaccinal, alors que le taux de reproduction du virus en mai 2021est inférieur à 1, finit donc par revêtir l’aspect d’une grosse opération mercantile de plus en plus visible chaque jour. Pourquoi vacciner à tout prix ? Sachant en outre qu’aujourd’hui aucun laboratoire ne dispose de suffisamment de recul pour affirmer que – le produit sera sans effets à moyen ou long terme sur le corps humain – qu’il sera sûrement efficace contre les nouveaux variants – qu’il n’empêchera pas le virus de circuler alors que simultanément le déconfinement se généralise. Cette obstination attise aussi les craintes des complotistes qui y voient un gros coup des laboratoires (Big Pharma) et même pire, se demandent si la campagne ne cache pas en réalité une vaste opération occulte de “marquage” des gens ! Si, si. Sur le Net certains reprennent la phrase de l’Apocalypse (13:16-17) qui dit : « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom ». Vous avouerez que la similitude est frappante avec ce qui se met en place actuellement et, force est de reconnaître que cette phrase prémonitoire pourrait avoir un équivalent transposée dans le monde d’aujourd’hui. Elle pourrait ressembler à ceci : “Et elle fit que tous, enfants et vieillards, riches et pauvres, libres et dépendants, reçoivent une puce dans leur corps ou un passe vaccinal ou encore un QR code dans leur smartphone et que personne ne puisse voyager, manger ou s’amuser en public sans avoir la marque, le nom de la bête (Covid) ou le nombre de son nom (19)“. Amusant non ? 🙂 Mais comparaison n’est pas raison… parait-il.

L’enthousiasme de mes compatriotes qui se précipitent pour être vaccinés m’inquiète profondément. Ils me font penser à ces animaux grégaires comme les buffles et les bisons qui, mus par une force invisible et une peur panique, foncent aveuglément vers un précipice. Il me vient alors à l’esprit cette phrase de Marc Twain que je soumets à votre réflexion :

“Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’ils ont été trompés”.

(1) L’agence européenne du médicament à donner son feu vert au médicament Pfizer ce jour pour les 12-15 ans. Ce n’est pas une surprise, et confirme l’esprit de mon billet. Je ne serais pas surpris cet été, messieurs, qu’une charmante infirmière en mono kini vienne vous proposer ses services. 🙂

Photos : BFM/TV – http://www.next-up.org – Quotidien/TF1 – canalblog.com – https://espoiretvie.fr.  Vidéo : Extrait d’un reportage de RT télévision.

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *