Diplomatie française : On touche le fond !

«On touche le fond !» ou «On a atteint des sommets !» j’avais le choix entre ces deux expressions qui m’ont traversé l’esprit pour qualifier les dérèglements linguistiques (voir plus bas) de notre récent Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné. J’ai opté pour la première. Âgé de 38 ans, et donc en classe de CM1 vers 1995, ce brave homme n’a pas dû rencontrer de bons instituteurs ou alors, il sommeillait profondément au fond de la classe pendant les cours de Français !

Mais que les parents dont les enfants éprouvent de réelles difficultés avec la grammaire ou l’orthographe se rassurent ! Les fautes de Français de nos jours ne constituent pas toujours un obstacle rédhibitoire  pour réussir dans la vie. Peut-être aussi faut-il avoir de bons soutiens comme un bon ami bien placé, genre Premier ministre.  Cela doit forcément aider !

Mal utiliser notre langue quand on doit au contraire la faire briller dans le monde, en tant que chef de la diplomatie française, est bien fâcheux. Fort heureusement on a évité le pire ! Car, si d’aventure le Président avait eu l’idée saugrenue de nommer monsieur Séjourné à la francophonie, voire à la tête du Ministère de l’Éducation nationale, imaginez le tollé syndical ? La déflagration aurait-elle été aussi violente que celle observée à l’encontre de la Ministre Amélie Oudéa Castérac qui a, crime de lèse majesté, médit sur les effectifs et la qualité de l’enseignement public ?

Dans l’attente de nouveaux exploits orthographiques de notre Ministre, voici le «Gazouillis» (1) qui circule sur le réseau X (cliquez sur la photo pour l’agrandir).

Pour celles et ceux qui pourraient douter de la véracité du précédent message, voici une vidéo, elle aussi postée sur X, qui confirme les entorses au langage de notre ministre. Talleyrand et ses illustres successeurs doivent se retourner dans leur tombe !

Les réseaux sociaux, souvent condamnés pour leurs excès, ont parfois leur utilité particulièrement lorsque la Presse en général fait preuve d’une grande mansuétude vis à vis du coupable. Certains médias, pour essayer d’éteindre le feu, ont fait appel à des spécialistes du langage pour excuser le Ministre. Désopilant ! Nul besoin d’avoir un DELF ou un DALF pour constater que, les prérequis du Ministre et à la fois Secrétaire général du parti Renaissance, souffrent de lacunes basiques.

Si l’on croit Cnews, monsieur Séjourné serait coutumier du fait. Ses défauts de langage ont déjà été remarqués lors de sa première conférence de Presse en mars 2019. Messieurs Macron et Attal qui l’ont désigné à ce poste étaient donc au courant du problème, dyslexie ou pas. Ils me paraissent nettement plus condamnables que le malheureux ministre qui n’a pas su refuser l’offre prestigieuse suggérée, alors qu’un poste moins exposé lui aurait davantage convenu. En attendant, il faudra «compter» avec lui en espérant, qu’entre deux entrevues diplomatiques, il s’emploie à revoir les fondamentaux de notre langue. 🙂

(1) Traduction française du mot «Tweet» d’origine anglaise mais désormais francisé dans nos dictionnaires, de préférence à Gazouillis qui n’a pas été retenu. Dommage !

NdJdPS : n’hésitez pas à «arroser l’arroseur» en signalant dans vos commentaires toute faute relevée au cours de la lecture de ce billet. On apprend de ses erreurs n’est-ce pas ? 🙂

Sources :  https://www.africatopsuccess.com/rapport-tout-savoir-sur-la-langue-francaise-dans-le-monde/ – X (Ex Twitter) lien : https://twitter.com/search?q=sejourn%C3%A9&src=typed_query –  https://www.lefigaro.fr/actualite-france/nous-exigeons-des-excuses-publiques-le-torchon-brule-deja-entre-la-ministre-de-l-education-et-les-syndicats-20240115 – Cnews : https://www.cnews.fr/france/2024-01-17/stephane-sejourne-quel-trouble-de-lenfance-expliquerait-il-les-fautes-de-francais.

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

4 commentaires

  1. Notre douce France telle que nous l’avons connue dans les années 75 n’existe plus, devrait-on rajouter Hélas ! Adieu notre diplomatie respectée dans presque tous les pays, notre industrie, nos écoles et la santé sont en danger, nous n’avons plus de politiques de la famille ni du logement mis à part ce DPE (non applicable à la Lanterne cette « garçonnière de la république » – lire le bouquin d’émilie Lannez). Notre si chère indépendance électrique gagnée grâce au plan Messmer en 75 n’est plus qu’un triste souvenir. Les agriculteurs sont dans la rue, ils ont raison car l’agriculture ce sont nos campagnes. Reste cette immigration qui sort d’où et ce conseil constitutionnel qui défend cette politique… A force de signer des traités on applique la politique des autres… Il me semble urgent de remettre des femmes et des hommes d’État pour diriger ce pays avant d’arriver au chaos qui se profile…

  2. Nous avons un couple d’ami : lui est docteur ès sciences et elle, un diplôme de secrétariat. Leur fille doit réaliser une thèse » en science. Elle fait lire à son père son écrit. Satisfait il lui conseille d’affiner un point spécifique et lui déclare sa satisfaction pour son travail.
    2 Jours plus tard, la maman demande à sa fille ce qu’il en est de son travail, elle répond qu’elle l’a fait lire à papa. La mère intéressait, lui demande de lui montrait son écrit. Après la lecture, la mère va soir son mari et lui : « Tu ne lui as rien dit pour les fautes, c’est épouvantable » Sa réponse fut celle-ci : Ne te tracasse pas, elle est parmi les meilleurs. On ne fait plus attention aux fautes d’orthographes et ce serait une perte de temps. Elle n’aura pas de point d’enlevé.
    Alors on peut s’esclaffer des fautes du ministre. C’est l’occasion de jeter le discrédit sur une personne. Je lis régulièrement des écrits de jeunes qui préparent des diplômes ou postulent à des postes de responsabilité. Comme un vieux con, je continue à corriger systématiquement les fautes et les futurs diplômés de rire de mon acharnement.
    A mon tour de rire de votre réflexion, nous sommes en 2024, quand on sait qu’un pourcentage important des élèves qui entrent en CE1 ne sait pas lire, écrire ou même compter et que lorsque l’on échange avec les instituteurs et que vous entendez, il leur faut 2 ans quand ce n’est pas 3 ans. Je laisse cela à votre réflexion et si vous ajoutez les écrits SMS ou les corrections du bac, examen dans lequel, il faut qu’il y ait beaucoup, beaucoup de fautes pour que ce soit mentionné ; Alors qu’un ministre commette des fautes d’écritures, ne perdons pas notre temps avec ce genre de remarque.
    Quant à mentionner, les erreurs de la ministre de l’Education et en faire gorge chaude, de sa vérité, c’est son inexpérience de confrontation avec des journalistes qui l’a déstabilisée. Leur répondre : je mets mes enfants où je veux, c’est l’ordre de la privée, Ils auraient de toute façon chercher d’autres situations pour la déstabiliser : c’est un plaisir pour eux qui bien souvent, n’ont pas la moitié de la culture générale de la personne qu’ils tentent de déstabiliser.

    1. Inexpérience de la Ministre?
      Magistrate à la Cour des comptes / Administratice, direction Carrefour et Axa / Directrice F.F. de tennis…Elle aurait pu demander des conseils auprès de sa tante, Nathalie St Cricq ou de ses oncles, Patrice et Alain Duhamel. Avoir de la culture générale c’est savoir. L’ntelligence c’est comprendre.

  3. Décidément, les « zélites » ne sont plus ce qu’elles étaient ! Et pourtant ces gens bien nés, sont issus, pour beaucoup, des beaux quartiers et d’écoles prestigieuses. Beau résultat ! A moins que cela ne soit les effets d’une consommation abusive d’écrans ? D’où l’annonce de Macron à ce sujet. Quoiqu’il en soit, les Français ont les élus qu’ils méritent. Après tout ils ont voté pour eux. Le problème est que ces gens-là, ayant été élevés dans des sphères privilégiées, ignorent complètement les réalités vécues par le Peuple. Dès lors, comment pourraient-ils répondre à ses aspirations, à ses attentes et trouver des solutions à ses problèmes ? Puisque nous ne vivons pas dans le même monde. Non seulement cela, mais nos « zélites » font de plus en plus sécession, vivent en vase clos et ne s’occupent, le plus souvent, que des gens de leur caste …

Les commentaires sont fermés.