Quand les journalistes confondent liberté de la Presse et de l’information

Que les politiciens de hauts ou de bas étages nous vendent des salades, plus personne s’en offusque et s’en étonne; mais qu’un journal régional, qui plus est N°1en France (800.000 tirages journaliers) s’y mette aussi, là il y a de l’abus (de confiance) ! Jugez-en.

Aujourd’hui 25 octobre 2018 le quotidien Ouest-France consacre sa Une à l’augmentation du prix des carburants. Pour illustrer son propos, le journal publie une photo d’une brave dame qui fait le plein de son véhicule. Le journaliste chargé de la légende de cette photo rédige le commentaire suivant : ” L’augmentation de la taxe carbone, conjuguée à la flambée des cours du pétrole brut fait réagir les automobilistes…”.

Manifestement ce journaliste est peu au fait du cours du pétrole. Voici (voir ci-dessous), issue du site https://prixdubaril.com la courbe de l’évolution des cours publiée hier par ce site (la tendance était dite baissière). De deux choses l’une, ou ce journaliste ne s’est pas documenté, ce qui est grave quand on s’adresse à des centaines de milliers de gens, ou, comme les politiques, il se veut à la fois rassurant et mensonger, ce qui s’apparente à de la désinformation.

S’il y a effectivement depuis aujourd’hui une très légère tendance à la hausse, il me parait outrancier de parler de flambée quand la courbe des cours dégringole. En outre, les cours par le passé ont été bien plus élevés (en 2008 le baril a atteint 142 dollars). Il eut été donc plus honnête de mettre l’accent  sur les taxes qui n’arrêtent pas de grimper. Aujourd’hui, ces taxes sur les carburants représentent approximativement les 2/3 du prix du litre de gasoil ou d’essence. Et pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, La TICPE constitue la 4e recette de l’État après la TVA, l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés.

Après  5 années d’école du journalisme, on est en droit, me semble-t-il, d’attendre plus de sérieux et d’objectivité dans la présentation de l’information.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo : https://www.presse-dz.com/resources/img_caricatures/2014/10/chute-baril-petrol

LAisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *