Des gendarmes tyranniques et un préfet pédagogue

C‘est incroyable ! Des jeunes bricolent tranquillement leurs engins pour rouler plus vite (jusqu’à 100 Km/h au lieu de 50 !) et faire du bruit pour la plus grande joie des voisins, et les voilà verbalisés par des gendarmes ! Et la liberté alors ? Mais dans quel monde vit-on ? Heureusement les parents de ces pauvres victimes ont vivement réagi en se plaignant auprès du Préfet.

Le brave homme, pédagogue avant tout, a jugé nécessaire de répondre aux parents courroucés en leur adressant une lettre “Coup de poing” qui, contrairement à la formule, n’avait rien de violent et dont l’Ouest-France des 5 et 6 octobre 2019 a rapporté quelques extraits.

En Polynésie le Préfet n’est plus dans la pédagogie; il est passé au stade supérieur en ordonnant la destruction des engins trafiqués qui effectuent des “Run” (voir la photo ci-dessus). Monsieur Patrice Faure, le nouveau Préfet du Morbihan, nommé en juillet, aura-t-il la même détermination en présence de “Rodéos sauvages” dans les cités ?

Il y a fort à parier que Monsieur de la Fontaine n’aurait pas manqué de faire une fable de ce fait divers si bien sûr les engins avaient existé à son époque. Je lui aurais suggéré pour titre : “Les gendarmes, le Préfet et les parents irascibles” car il y a bien une morale à cette histoire.

Photo : https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&tbm=isch&q=engins+trafiqu%C3%A9s&chips=q:engins+trafiqu%C3%A9s,online_chips:scooter&sa=X&ved=0ahUKEwjqvYmLpIrlAhUNA2MBHY_HBg8Q4lYIMigH&biw=1728&bih=818&dpr=1.11#imgrc=jONEWu8GBoogNM:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *