Scolarité des enfants handicapés : il reste encore beaucoup à faire

Le 3 septembre 2019, à l’occasion du passage de Mme Sophie Cluzel (secrétaire d’État aux personnes handicapées) sur l’antenne RMC le 28 août, j’avais rédigé un petit billet dans lequel, contrairement à la ministre, j’exprimais mon scepticisme quant aux moyens qui seraient mis en œuvre pour l’accueil scolaire des enfants handicapés.

Quelques semaines plus tard, mes inquiétudes se sont révélées prémonitoires si l’on en croit le Canard enchainé du 23 octobre 2019 qui dresse un bilan beaucoup moins réjouissant que les prévisions enthousiasmantes de la ministre (voir l’article plus bas).

Selon Jean-Luc Duval, Président du Collectif Citoyen Handicap, 14.000 enfants handicapés, sur les 430.000 recensés (par qui ?), n’auraient pas accès à l’école faute d’accompagnement suffisant. La secrétaire d’État ne peut pas confirmer ce chiffre car ses services ne possèdent pas de logiciel permettant de faire remonter, à partir des maisons départementales du handicap, les chiffres collectés localement !?! Entre nous il existe toujours des moyens mêmes rudimentaires (faute de disposer d’un simple tableur de type Excel) comme le boulier pour comptabiliser et la Poste pour acheminer le courrier. Mais la ministre ne souhaite sans doute pas qu’on lui rappelle que créer 4.500 postes d’accompagnants c’est bien, mais peu au regard des 23.500 nouveaux handicapés qui se sont présentés à la rentrée de 2019.

Voici ce qu’en dit le Canard enchainé (Cliquez sur la photo pour l’agrandir) :

Si on peut avoir des doutes sur la bonne foi de Madame la ministre, on ne peut mettre en cause sa bonne volonté. Donnez-lui les crédits dont disposent par exemple la ministre des Armées, même partagés avec la ministre de la Santé et vous serez assuré(e) de la voir remplir aisément ses missions et obligations.

En attendant ce jour improbable, puisque tout est affaire d’argent, conseillons-lui de regarder du côté des 17 millions de cartes vitales qui circulent frauduleusement dans et hors le pays. En mettant un frein à cette gabegie inadmissible, elle obtiendrait à coup sûr un apport financier appréciable de nature à satisfaire ces parents et enfants doublement pénalisés.

Photo : https://informations.handicap.fr/a-cluzel-secretaire-etat-handicap-9889.php

Un commentaire

  1. Que la volonté politique s’investisse pour des personnes en situation de handicap avec des mesures traduisant une justice longtemps espérée !
    Reconnaissance à tous ceux qui vont y contribuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *