Municipales Pont-Scorff : réélection de Pierrik Névannen

Quoniam populus est populus voted (Le peuple – un inscrit sur deux – a voté, le peuple a parlé).

Victoire sans appel du maire sortant, candidat à sa réélection. M. Névannen est donc reparti pour un 6ème mandat dont il annonçait qu’il n’irait pas forcément jusqu’à son terme. On verra. En attendant, l’équipe adverse dirigée par M. Dronval a pointé du doigt un certain nombre d’anomalies dans la  gestion et le comportement du vainqueur au cours de son précédent mandat. Reste à savoir s’il en tiendra compte au cours de sa mandature 6.0.

Voir l’article du Télégramme.

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Photos : LCY – Ouest-France.

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

5 commentaires

  1. Eh ben voilà, on repart “tout simplement” pour 6 ans, avec une “nouvelle municipalité” manifestement expérimentée puisqu’elle est installée depuis 30 ans déjà !!! Si certains s’en accommodent tranquillement, comme si c’était normal du fait que c’est le résultat d’élections démocratiques et parfaitement républicaines, il y a lieu toutefois d’en souligner quelques fâcheux travers. En effet, accumuler autant de mandats successifs que ce soit au niveau local, départemental, régional, etc, n’est jamais très sain démocratiquement. Inévitablement, se mettent en place au fil du temps et des mandants des dérives parasitaires, des formes de clientélismes, des petits arrangements entre amis, des prises illégales d’intérêts au détriment de la majorité de la population. On en arrive à des situations comme à Corbeil-Essonne avec la famille Dassault, comme à Levallois-Perret avec les Balkany et combien d’autres encore. En ce qui me concerne, je suis partisan d’une alternance régulière qui éviterait pareils inconvénients, en limitant le nombre de mandats, comme pour la présidentielle (2). Cela présenterait sans doute d’autres inconvénients comme un certain amateurisme, reproché dernièrement aux députés macroniens, mais c’est sûrement moins grave que la corruption. La démocratie n’est pas un système parfait, mais c’est le moins pire. Du moins quand les citoyens prennent la peine de s’en mêler, plutôt que de jouer les courtisans et les nervis du pouvoir en place. C’est un peu à quoi on pu assister les participants à la réunion publique du 12 mars, au cours de laquelle les représentants et les soutiens du maire sortant étaient venus chasser en meute. Si les candidats en face étaient des amateurs, peut-être, sans doute, il n’était pas nécessaire de les humilier. Ils étaient trop sûrs d’eux, de leur force, de leur expérience. A tel point que l’on ne peut que s’interroger sur les raisons (intérêts) pouvant justifier pareille férocité. Mais c’est souvent dans cette situation que l’on commet l’erreur fatale (voir Macron), celle du “mandat de trop”, d’un personnage tellement imbu de sa personne, de son
    pouvoir qu’il ne respecte plus rien, ni personne … A suivre attentivement.

  2. Souhaitons le meilleur au Maire et à son équipe qui prennent leurs fonctions en plein désastre sanitaire qui pourrait durer. Le principe républicain du lendemain d’une élection est le rassemblement en particulier dans cette période surtout difficile pour les plus faibles… Plaidons pour la création durant cette crise grave aux contours et aux évolutions incertaines d’une cellule de crise municipale en liaison avec les autres acteurs de la commune afin de répondre par un N° unique aux questions et sollicitations éventuelles de la population confinée et éloignée de ses habitudes de vie…

    1. Mes vieux souvenirs de la dynamique des fluides me laissent interrogatifs sur la valeur de un mètre repris dans tous les médias pour s’affranchir d’une éventuelle transmission du bazar. Bref je suis tombé sur une vielle traduction du MIT qui précise une distance des dits postillons avec et sans nuages. Personnellement je mettrai un masque quand j’irai faire des courses et que je prendrai les transports en commun…comme les Chinois, les Coréens, les Japonnais.

      https://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/04/15/22230-toux-eternuement-long-voyage-postillons

  3. Bonsoir,
    J’ai suivi de près les élections municipales 2020 et surtout la “campagne” pour le trône si convoité.
    Chacun y a été de “ses” cartouches.
    Le maire sortant partait avec, je pense une longueur (voir même 4) d’avance. Le jeu des chaises musicales avait déjà commencé (et donc impossible d’arrêter “la chanson”) :
    La maison des assos “presque terminée” en lieu et en place du Garage “Peugeot” qui entraînerait la destruction des bâtiments au fond de la place des Princes qui entraînerait la nouvelle médiathèque qui entraînerait etc …. Pour terminer avec une nouvelle cantine encore plus grande pour nos enfants.
    Je pense qu’il avait peut être encore une autre longueur d’avance puisque les travaux de la place des Princes étaient bien entamés pour ainsi dire quasi terminés.

    La liste d’opposition avait “peut-être” de beaux projets mais malheureusement sans projets chiffrés et tournés essentiellement vers la cantine et l’école…mais également dans la critique, et surtout avec une très MAUVAISE communication et ça je pense que le “numérique” en 2020 les a vraiment tué.
    J’ai lu les différents commentaires des réseaux sociaux de ci de là , et même des commentaires DE CE SITE repris SANS cité les sources , des copies entières d’article (même anciens) également repris ! …
    Un autre exemple : on présente son équipe après s’être présenté , pas à la fin d’une réunion … c’est une chose simple mais qui marque.
    On ne répond pas aux questions que l’assistance pose mais on répond par “C’est une bonne question !” mais malheureusement elle reste sans réponse….

    Les cartouches étaient un peu mouillées non ?
    La messe est dite : 62% versus 38% pour le Maire sortant.

    Alors moi je voterai (la prochaine fois !) pour celui : qui enlèvera les pavés , qui mettra un éclairage digne de ce nom des trottoirs sécurisés, qui mettra des sens interdits , qui interdira aux camions de VEOLIA de rouler comme des fous, qui contrôlera les contenus de ces camions (!!!), qui mettra des dos d’âne pour faire ralentir les voitures, des chicanes dans les rues larges , qui supprimera le dernier poteau Rue F.Mauriac ( ah mince ça s’est fait !, humour), qui continuera la voie verte vers … , qui nous fera payer moins d’impôts, qui s’occupera du stade Armand Penverne, des structures sportives, qui fera un rond-point a Kermisere, qui fera un rond-point a Nenijo , qui reculera le panneau Pont-Scorff au Templo, qui fera des carrefours dégagés , qui fera de belles illuminations de Noel comme partout ailleurs, etc …
    Un beau programme en perspective …
    Conservez les plaquettes de programme et ressortez-les pour la prochaine élection !
    A dans 6 ans !

Répondre à Skorf Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *