Pont-Scorff : pétition lancée par la zone 30

Je publie in extenso avec quelques jours de retard, et m’en excuse, la pétition qui m’a été adressée par le Collectif des Citoyens de la Zone 30. J’espère qu’elle n’arrive pas trop tard !

Le document PDF peut être visualisé, téléchargé et imprimé en cliquant sur l’image ci-dessous.

Le précédent billet sur le Collectif des Citoyens de la zone 30 est ICI.

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

4 commentaires

  1. Effectivement, comme dit Roger, le carrefour médiéval du centre-bourg est une « grande réussite » du maire en place. Et il n’y a pas que la voirie qui relève du médiéval. Ses méthodes de management datent également de la même époque. Elles sont sans doute dues au fait d’occuper la « maison des princes » depuis trop longtemps. Cela finit par occasionner des troubles du comportement, pouvant dégénérer plus ou moins gravement, suivant les individus. En matière de « médiéval » encore, chacun aura pu voir les travaux de remplacement des bordures de trottoir. Personne ne sait combien cela coûte, évidemment. Par contre, je m’interroge : n’est-il pas contradictoire, sinon incohérent de nous imposer des pavés de granit d’un côté et des bordures en bois de l’autre ??? Si quelqu’un connaît l’intérêt de cet aménagement, qu’il n’hésite pas à en faire profiter tous les Scorvipontains. Par ailleurs, les citoyens souhaiteraient que leur rue, que leur quartier, voire leur village bénéficie des mêmes attention que le bourg de la part des employés municipaux. Chacun sait qu’ils ne sont pas responsables de cette situation, mais les citoyens aimeraient que leurs impôts génèrent un planning plus équilibré des travaux entre le bourg et le reste de la commune, afin de ne pas dépendre que du bon vouloir du maire et/ou de l’adjoint concerné.

  2. Notons que quelque 6000 véhicules dont 10 % de véhicules industriels, empruntaient journellement le carrefour pavés du centre bourg….. Grande réussite…

  3. Bonjour !
    Cette pétition, qui se veut d’intérêt général, a déjà recueilli à la date du 3 mai, plus de 400 signatures, soit plus de 10 % de la population scorvipontaine. Pour autant, ses promoteurs ne se font aucune illusion quant à l’accueil qu’elle recevra de la part de la municipalité en place depuis 33 ans qui, d’habitude ignore, voire méprise complètement ce type de démarche démocratique. C’est pourquoi le soutien d’une majorité des Scorvipontains est essentiel : pour l’amélioration de la sécurité des déplacements, pour la révision du plan global de circulation de la commune, pour un développement harmonieux et pour une qualité de vie préservée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.