Je suis………… musulmans de France

Ce titre ne vous rappelle rien ? On croit rêver !

Demain 10 novembre 2019 doit se dérouler à Paris une manifestation contre la stigmatisation des musulmans tant, parait-il dans notre pays, “la menace terroriste contre les lieux de culture musulmane est grande” rien que ça ! C’est ce que rapporte libération dans sa tribune du 1er novembre qui appelle à cette manifestation. Mais ce n’est pas tout ! Les 50 personnalités de Gauche signataires à l’origine de l’appel en question, considèrent aussi que L’État, ce qui est plus grave, met en place des lois liberticides à l’encontre des musulmans. Parfaitement scandaleux si cela était vérifié !

Parmi ces personnalités d’origines et d’opinions politiques diverses (journalistes, associations, ancien directeur du Monde, syndicats, écolos, chef de parti, leaders syndicaux, élus locaux et européens, sans oublier les Frères musulmans qui œuvrent en sous mains derrière le sigle CCIF…) – Voir la liste ci-dessous – figure Yannick Jadot notre Monsieur écologie du moment qui, semble-t-il, a signé le manifeste les yeux fermés. Cette négligence l’a conduit, lors d’une interview à France Inter, à ramer comme un beau diable pour ne pas avouer son “étourderie”. Écoutons-le, en partageant son embarras (2mn 24).

Depuis le 1er novembre, un certain nombre de signataires ce sont désengagés de l’appel dont le parti socialiste et quelques figures de la France Insoumise. Il est probable que d’autres éviteront de se montrer. Je pense à Jean-Luc Mélenchon, “frère la truelle” dont la présence, de par son appartenance à la Franc-maçonnerie serait incongrue. Mais combien de Français savent qu’il est Franc-maçon ?

Cette marche est à mon avis une très mauvaise idée car elle va accentuer les nombreuses fractures qui opposent déjà nos compatriotes. Par ailleurs, la présence de politiques et de journalistes va ajouter à la confusion des genres. Désormais on ne jugera plus un candidat sur ses opinions politiques mais religieuses.

Depuis l’ère Emmanuel Macron, vous l’aurez constaté, on marche beaucoup en France et particulièrement à Paris, fenêtre du pays. Après les retraités, les cheminots, les Gilets jaunes, les routiers, les agriculteurs, les infirmiers, les notaires, les avocats, les LGBT, les féministes, les végans et j’en oublie, le pays s’apparente de plus en plus, vu de la France profonde, à un joyeux bazar, où se succèdent des contestataires de tout poil, fomenteurs de désordre sans menace particulière pour nos gouvernants. Peut-être tous ces gens auront-ils la bonne idée de s’unir pour la grande manifestation du 5 décembre prochain, avec l’espoir cette fois d’être vraiment entendus et de mettre nos gouvernants en difficulté ?

Mais, marcher parait-il est bon pour la santé. Alors… marchons !

Voici la liste des premiers signataires de la tribune

Action Antifasciste Paris Banlieue (AFA); Arié Alimi , avocat; Pouria Amirshahi , directeur de publication de Politis; Manon Aubry, eurodéputée; Étienne Balibar, universitaire; Ludivine Bantigny, historienne; Yassine Belattar, humoriste; Esther Benbassa, sénatrice EE-LV de Paris; Olivier Besancenot, NPA; Saïd Bouamama, sociologue; Leïla Chaibi, eurodéputée LFI; André Chassaigne, député, président du groupe GDR; David Cormand, secrétaire National d’EE-LV; Laurence De Cock, enseignante; Caroline De Haas, militante féministe; Vikash Dhorasoo, ancien de joueur de foot, parrain d’Oxfam et président de Tatane; Rokhaya Diallo, journaliste et réalisatrice ; Pierre Jacquemain , rédacteur en chef de Regards; Éric Fassin, sociologue; Elsa Faucillon, députée PCF; Fédération syndicale unitaire (FSU); Fianso, artiste; Front uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP); Geneviève Garrigos, féministe, militante des Droits humains; Vincent Geisser, politologue; Alain Gresh, journaliste; Nora Hamadi, journaliste; Benoît Hamon, Génération.s; Yannick Jadot (député europééen EELV); Mathilde Larrère, historienne; Mathieu Longatte (Bonjour Tristesse); Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT; Jean-Luc Mélenchon et l’ensemble du groupe parlementaire La France Insoumise; Marwan Muhammad, auteur et statisticien; Younous Omarjee, eurodéputé; Stéphane Peu, député PCF; Edwy Plenel, journaliste; Maryam Pougetoux et Mélanie Luce, Unef; Jérôme Rodrigues, gilet jaune; Julien Salingue, docteur en science politique; Pierre Serne (porte-parole de Génération.s); Michèle Sibony et l’Union juive française pour la paix (UJFP); Laura Slimani, élue de Rouen, direction nationale de Génération.s; Azzédine Taibi, maire PCF de Stains; Sylvie Tissot, sociologue; Aida Touihri, journaliste; Assa Traoré, comité Adama; Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac; Union syndicale Solidaires; Dominique Vidal, journaliste et historien. Un appel initié par Madjid Messaoudene (élu de Saint-Denis), la Plateforme L.e.s. Musulmans; Le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA); le Comité Adama; le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF); l’Union communiste libertaire (UCL); l’Union nationale des étudiants de France (Unef), Taha Bouhafs (journaliste).

Photo : Le Parisien

3 commentaires

  1. Je suis une personne humaine qui ne se “résume” pas à une religion !
    La liberté d’expression dans notre citoyenneté, légitime, permet de dénoncer les crimes avérés du terrorisme : nous sommes tous concernés, croyants ou non croyants en république laïque.
    La confusion entretenue par les tenants d’idéologies arbitraires destructrices attaque par tous moyens le “vivre ensemble” tant espéré et dont chacun peut s’investir à sa mesure.
    Rien n’est jamais acquis, il faut le courage et l’esprit d’équipe pour continuer le chemin…

  2. Un excellent livre sur cette question permet de comprendre le présent et d’envisager l’avenir : ” Passion Arabe ” de Gilles Kepel – Folio, complet, détaille pays par pays. Il pense que cette civilisation n’est pas miscible dans notre République (notre civilisation) pour différentes raisons : l’Oumma leur communauté de destin, la Charia leurs lois, leur livre saint est également un code civil, etc. autant de concepts qui se confrontent à nos valeurs universelles (parfois complexes). En outre ce monde musulman est pluriel et sous tensions internes, les frères musulmans (pas que) sont une puissance politique. Je la compare peut être un peu hâtivement à ce que devait être la religion catholique au moyen âge, mélange de politique et de religieux, le bûcher n’était jamais très loin n’est-ce pas Galilée. Chers politiques, ne jouer pas avec la poudre pour vous faire élire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *