Pont-Scorff : municipales – liste du maire sortant “Pont-Scorff, tout simplement”

Merci à mes informateurs qui m’ont communiqué l’article du Télégramme (1) publiant la composition de la future équipe de Monsieur Névannen, maire sortant se représentant pour un sixième mandat. A mon tour je vous donne, plus bas, le lien qui vous permettra d’accéder à cette liste.

Le renouvèlement pour moitié des adjoints fait apparaitre de nouveaux visages plus ou moins connus des scorvipontains (la photo, tronquée et de mauvaise qualité proposée par le site, rend la reconnaissance des personnes difficile). Parmi les nouvelles têtes, j’ai quand même identifié celle de Madame Lydia Le Sauze, hôtesse d’accueil au Super U de Pont-Scorff. Cette dame, d’un naturel avenant et, rompue aux échanges avec le public, présente le profil idéal pour assurer la communication du maire.

Concernant les autres personnes, pardonnez-moi, à part celles qui se représentent, j’attends leurs futures attributions pour mieux les connaitre… à moins que déjà, fidèle lecteur ou lectrice, vous disposiez d’informations intéressantes de nature à être publiées sur le blog. La rubrique Commentaire est à votre disposition.

Quant à l’article du Télégramme, le voici.

(1) J’ai souhaité récemment m’abonner à ce quotidien mais, malheureusement, la distribution organisée par un prestataire privé ne se fait pas en rase campagne (1,5 km du bourg), contrairement au quotidien Ouest-France.

Photo : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont-Scorff

image_pdfimage_print
N'hésitez pas à partager cet article

8 commentaires

  1. Les Scorvipontains attendait cette liste avec impatience, pour découvrir finalement des têtes qu’ils connaissent déjà et d’autres pas du tout, selon leur ancienneté dans la commune. Comme le dit Roger, ce serait le moment de faire le bilan du mandat écoulé, surtout quand on en sollicite un nouveau (6e quand même). Mais à ce sujet, on connaît la réponse du maire sortant, que beaucoup aimeraient sortir compte tenu de son attitude à l’égard d’administrés revendiquant certains aménagements ou formulant quelques critiques, le plus souvent justifiées : “si vous n’êtes pas contents, allez vous installer ailleurs” … C’est sans doute pour cela que l’on n’a guère vu le maire, ni ses adjoints, pas plus que ses conseillers sur le terrain, dans les quartiers et les villages, afin de rencontrer ses administrés pour mieux connaître leurs problèmes éventuels ou leurs besoins. Par contre, dans les prochaines semaines, on peut compter sur les membres de la liste “Pont-Scorff, simplement” pour venir remplir nos boîtes aux lettres de tracts pleins de promesses auxquelles chacun sait à quoi s’en tenir. Quant à ce slogan : “Pont-Scorff, tout simplement”, je le trouve relativement présomptueux. En effet, et pourquoi pas : Pont-Scorff, les doigts dans le nez ? Ces gens là semblent tellement certains de leur victoire qu’ils méritent, pour une fois, une défaite cuisante. Surtout, quand le maire sortant ose annoncer qu’il ne terminera pas son mandat. Eh bien, qu’il sorte définitivement une bonne fois pour toutes. Changeons d’ère. Quittons le XVIe siècle de la “maison des princes” pour aborder le XXIe siècle dans un Pont-Scorff vraiment nouveau !

    1. Aprèq Bien qu’ayant quitté la commune, je m’intéresse toujours de loin à ce qui se passe à Pont-Scorff, et m’amuse de voir le grand menteur repartir en campagne avec peu d’opposition et donc toutes ses chances de ravir un 6ème mandat. Tellement attaché à son fauteuil, sa vie que l’on peut craindre qu’il finisse comme Molière. Heureusement, il est d’autres territoires, avec des hommes et des femmes qui inspirent, et donnent envie de se projeter. Puisse cela arriver très rapidement à Pont-Scorff.

      1. Un constat, le grand menteur en vieillissant devient amusant, très amusant pour ne pas dire stupide: faire de bâtiments existants et pour certains anciens, des constructions passives !!! Et comment a-t-il l’intention de faire cet homme “brillant”…
        Je comprends que cet homme d’un autre temps ne dispose que de propositions si pauvres et une fausse connaissance des modes de construction à consommation énergétique neutre.
        Et de voir toute son équipe repartir, tel un seul homme, car il n’y en a qu’un , un seul visage, une seule parole… c’est désespérant. Mais il est si facile de se taire en recevant son obole, plutôt que de proposer au risque de contrarier le chef…le dieu Scorvipontain.
        En ce sens , je salue celles et ceux qui ont persévéré dans l’opposition municipale où les décisions ne peuvent être contestées: pas de commissions préalables pour échanger et infléchir les propositions, silence sur certains projets. Quel qu’ils soient, faux ennemis ou amis d’hier, je salue leur dévouement pour représenter, pieds et mains liés, dans cette enceinte si peu représentative, la majorité des électeurs de 2014 (54,81% contre 45,18% à Monsieur Nevannen) !!
        – Il serait souhaitable de le rappeler à la population –
        Après mon expérience Scorvipontaine, plus détestable après les élections qu’en campagne, entouré d’une équipe merveilleuse, je me suis résolument inscrit depuis dans une démarche personnelle résiliente et bienveillante. Plus égoïste peut-être mais plus vrai. Pourtant, je ne peux exprimer aucune bienveillance à l’égard de cet homme qui triche, ment, ignore, méprise, trompe et bafoue la majorité de sa population.
        Pont-Scorff a besoin d’un homme ou d’une femme d’écoute, d’échange de parole, un homme ou une femme qui accepte de se confronter à ses pairs de Lorient Agglo pour ouvrir son village à des mondes accessibles à tous. J’ai rencontré récemment des élus de Lorient agglo. Personne ne connait le locataire de la maison des princes!
        Quel que soit le projet qui se présente à cet homme, il est temps que celui qui a construit son village, sans projet à long terme mais par un opportunisme éclairé, cet absolutiste invitant ses détracteurs locaux à quitter la commune et des colistiers de qualité au silence, s’en aille.
        Et surtout il est temps que les habitants de Pont Scorff osent ! Qu’ils osent d’autres visages, qu’ils osent faire de leur ville un espace d’expression collective et non plus l’aire de jeux de quelques uns, qu’ils acceptent une autre forme de gouvernance, quand partout on parle de participation citoyenne, de mutation écologique, , d’une nouvelle société de l’information.
        Ce sera mon seul mot. Je vis aujourd’hui loin de Pont-Scorff. J’ai découvert un espace qui lui, semble vouloir changer pour s’ouvrir à tout cela. Dans ce nouveau territoire, les habitants apprécient les qualités humaines de celles et ceux qui portent l’espoir du renouveau, du dynamisme et de la jeunesse. Et ce sont les habitants qui vont assurément les porter à la réussite.
        Aujourd’hui, je retrouve l’inspiration. Contrairement à 2014, je suis éloigné de la vie “politique”.
        Mais… je vais OSER… 😘

  2. Il serait souhaitable lorsqu’un élu se représente qu’il dresse le bilan de son action c’est à dire une colonne des choses sympas et une autre colonne pour le doute, je vous rassure ce n’est jamais le cas, rien en dessous du remarquable et pourtant. Chers conseillers, vous allez probablement siéger dans cette belle demeure du 16ième pour représenter tous les habitants et vous devrez vous battre c’est à dire faire de la politique, êtes-vous près. Question : Est-ce que l’un de vous accepterait de vivre prés d’une départementale recouverte de pavés classés aux monuments historiques (je parle du carrefour où se croisent quelque 6000 véhicules dont 10 % de véhicules industriels), Non? alors pourquoi avoir autorisé ces travaux. Notons que la municipalité fut condamnée au TA pour ces travaux que vous avez accepté au moins tacitement, jugement n°1405513 du 21 octobre 2016 ” sur le caractère d’un dommage anormal et spécial ” (le radar à été sympa). Nous pouvons aussi observer que ces travaux sont un coûteux échec conséquence d’une l’absence d’études d’urbanisme. Mais il faut aller de l’avant et ” Anticor ” montre le chemin.

    Jean Christophe Picard (Anticor) Plaide dans son bouquin ” La colère et le courage ” Ed Armand Colin pour une éthique en politique.

    https://blogs.mediapart.fr/jean-christophe-picard/blog/221019/les-30-propositions-d-anticor-pour-des-communes-plus-ethiques

  3. Bonjour Jean, Bonjour Yvonnick,
    pour parfaire votre information , Mme Claude Thomas , mon épouse, n’est pas la maman comme indiqué : des modérateurs de la page FB t’es de Pont-Scorff si…
    mais seulement de l’un des modérateurs .
    ( sauf à ce que, familialement, l’on m’ait caché quelque chose depuis des années …, mais habituellement c’est le papa qui est mis en doute !)
    En attendant , merci pour les publications
    Pascal

  4. Merci Yvonnick pour toutes ces précisions.
    – Le renouvèlement concerne les postes éligibles. Dont acte.
    – La photo “Guillotine” a donc été fournie par le maire. Son choix n’a pas été très judicieux. On le voit lui, c’est déjà bien.
    – Pour les nouvelles têtes, une bonne photo “agrandissable” m’aurait facilité les choses (après 70 ans, la vue baisse). Il y a effectivement 2 noms qui auraient
    dû m’interpeller Guillermine et Basso. Pour les autres personnes, qu’elles me pardonnent, je les reconnaîtrai sûrement quand elles
    figureront dans le prochain (?) bulletin municipal.
    – Concernant le Télégramme, si j’en crois le démarcheur qui m’a visité, je ne serais pas le seul en rase campagne. Nous serions précisément 5
    et pas à 5km du bourg ! Quant à la version numérique elle n’intéresse pas mon épouse. Adepte de la vieille école, elle aime poser son
    journal sur une table. 🙂

  5. Bonjour Jean .. Une petite erreur dans ton commentaire. Ou as tu vu “le renouvellement pour moitié des adjoints” ? quant à la photo c’est celle fournie par la P. Névannen qui n’a pas souhaité inviter la presse à la prise de vue.. Les plus observateurs remarqueront deux personnes sans jambes … ! merci les logiciels informatique.
    Quant aux nouvelles têtes il y en a quand même des connues du moins pour les habitants les plus anciens du cru : Claude Thomas qui a officié en mairie des années et qui est la mère de Julie de Ty Julie et des modérateurs de la page FB t’es de Pont-Scorff si… Lucien Guillermine qui a tenu le salon de coiffure et le bar de la place … je vous parle d’un temps … Théo Babinot dont la mère Marie -Hélène a déjà siégé avec Pierrik Névannen.. petit fils d’Edmond de Polignac et commerçant scorvipontain que l’on retrouve notamment sur le marché avec ses feuilletés. On pourrait faire une fiche pour chacun.. Des nouveaux dont une dont tu connais la famille, tu ne peut pas dire le contraire, Clémentine Basso fille de Clément.

    Quant à la distribution du Télégramme là encore ton message est erroné. Le journal est distribué par des travailleurs indépendants comme le sont les pigistes, correspondant locaux .. et se fait en rase campagne avec des clients sur une tournée qui peut évoluer en fonction des demandes … le porteur ne va pas faire un détour de 5 km pour un seul journal… Mais, heureusement pour le quotidien, tous ses lecteurs ne sont pas que dans les bourgs ! Et dans le pire des cas il existe les abonnements numériques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *